Aller au contenu principal

Lutte contre le terrorisme : Le Premier ministre galvanise les troupes dans le Sahel

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo était ce jeudi 14 avril 2022 à Dori, à la rencontre des forces de défense et de sécurité engagées dans la lutte contre le terrorisme. Dans la capitale de la région du Sahel, il a porté un message de reconnaissance et d’encouragement du Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul- Henri Sandaogo Damiba. Sur le terrain, le Chef du Gouvernement a trouvé des hommes engagés, toute chose qui lui a fait dire qu’il y a de l’espoir, malgré des difficultés que les autorités de la Transition tentent de surmonter.

Le Sahel, tout comme d’autres régions du Burkina Faso, est confronté à des attaques terroristes depuis 2015, avec des conséquences humanitaires sans précédent. Pour apporter une réponse à cette crise sécuritaire, les forces de défense et de sécurité déploient d’énormes efforts, souvent au prix de leur sang.

En chargeant le Chef de l’Exécutif à se rendre sur le théâtre des opérations, le chef de l’Etat apporte aux combattants, un message fort, celui de sa reconnaissance, sa fraternité et ses encouragements, dans la lutte qu’ils mènent au quotidien. C’est ainsi que ce 14 avril 2022, Albert Ouédraogo a effectué une sortie dans la garnison de Dori, et a échangé avec tous les corps militaires et paramilitaires.

Aux vaillants combattants et dignes fils du Faso comme il les appelle, il leur a signifié que la question sécuritaire reste la priorité majeure de tous les Burkinabè ainsi que des plus hautes autorités. Pour un retour à la quiétude d’antan, poursuivra-il, « le Président du Faso s’est engagé à apporter une réponse adéquate, avec le concours de l’ensemble des Burkinabè ». Le Premier ministre reconnait la bravoure de nos soldats qui, au prix d’un sacrifice inimaginable, permettent au pays de rester encore débout.

La nouvelle dynamique impulsée par la Transition dans la lutte contre le terrorisme, impose des actions urgentes et vigoureuses. Le Chef du Gouvernement a rassuré ces hommes de première ligne dans la région du sahel, que des actions sont en cours, pour permettre la libération des zones occupées par les forces du mal d’une part, et d’autre part, pour assurer la continuité du service public et le développement local. Les efforts vont notamment dans le sens du renforcement de l’efficacité de l’action militaire sur le terrain ainsi que l’amélioration de la collaboration entre les FDS, les VDP et les populations. Ces efforts se verront renforcés selon Albert Ouédraogo, avec l’effectivité de la Politique de sécurité nationale et de ses instruments de mise en œuvre. En effet, dans cette nouvelle vison holistique de lutte contre le terrorisme, il est prévu d’importants projets d’équipements qui vont permettre de renforcer les moyens matériels et logistiques, ainsi que la construction de nouvelles infrastructures de sécurité.

 

Le Premier ministre a aussi mis à profit son séjour à Dori pour s’enquérir des conditions de vie des personnes déplacées internes. Aux forces vives de la région qu’il a aussi rencontrées, il a laissé un message d’espoir, car tout est mis en œuvre au plus haut sommet de l’Etat pour le retour de la paix au Burkina Faso.

DCRP / Primature