Aller au contenu principal

An VII de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du coup d'Etat manqué du 16 septembre 2015 : Le président du Faso rend hommage aux martyrs

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a déposé une gerbe de fleurs, ce dimanche 31 octobre 2021, au monument des héros nationaux, dans le cadre de la commémoration de l'an 7 de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du coup d'Etat manqué du 16 septembre 2015. A l'instar de plusieurs personnalités, des familles des martyrs, des blessés de ces deux événements, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a marqué de sa présence cette cérémonie dont l'objectif a consisté à rendre un vibrant hommage aux martyrs et à magnifier le combat pour la liberté et la démocratie.

C'est dans la sobriété que s'est déroulée la cérémonie commémorative du septième anniversaire de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre et du coup d'Etat manqué du 16 septembre 2015.

Une cérémonie solennelle marquée du sceau du souvenir et du recueillement, en mémoire de tous les fils et filles de la nation qui ont payé de leur vie pour que vivent la liberté et la démocratie dans notre pays.

Elle a eu pour but également de transmettre cet exemple de courage et de maturité politiques aux générations futures.

En plus du dépôt de gerbe de fleurs au monument des héros nationaux par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, les actes forts de cette cérémonie ont été l'appel nominatif des martys, ceux-là même qui sont morts pour la patrie, et l'observation d'une minute de silence sur l'ensemble du territoire national, à 10h.

A l'issue de ce cérémonial, le Chef de l´Etat a soutenu que c'est une journée historique de laquelle nous devons retenir que "quand le peuple burkinabè se met debout, c'est pour des causes qui intéressent son avenir ".

"Il est important que nous ne nous dispersions pas. Ces personnes ont perdu leur vie pour que la démocratie soit recentrée au Burkina Faso. Cela a aussi permis de faire des progrès au niveau constitutionnel", a-t-il déclaré.

Le président du Faso a également eu une pensée pour tous les martyrs de notre pays, notamment ceux qui sont tombés sur le front de la lutte contre le terrorisme, à savoir les FDS, les VDP et les populations civiles.

"C'est un combat qui est nécessaire et ces personnes aussi doivent être dans nos pensées. Quotidiennement, des civils et des militaires tombent au combat. Nous devons avoir une pensée pour ces personnes qui luttent pour la sauvegarde du pays. Notre hymne national le dit, beaucoup vont flancher, d'autres vont résister, mais la victoire est au bout du combat. J'ai une pensée profonde pour ces martyrs et pour ceux qui tombent dans la lutte contre le terrorisme", a affirmé le président Kaboré. Selon lui, c'est un engagement patriotique qui interpelle tous les Burkinabè.

Après avoir souhaité un prompt rétablissement aux blessés de ces deux événements, le Chef de l'Etat a ajouté que des discussions avec l'ensemble des associations sont en cours et qu'une structure a été mise en place pour continuer à travailler, en vue de finaliser les points encore en instance.

DCRP/Primature