Aller au contenu principal

Vincent Timbindi DABILGOU

  •  
  • Nom : DABILGOU
  • Prénom : Vincent Timbindi
  • Date de naissance : 31-Décembre-1963
  • Profession :  Ingénieur des sciences appliquées spécialité Génie Civil

Ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière

Biographie


Nommé le 31 janvier 2018 par décret 2018-0035/PRES/PM au regard de ses compétences et de son expérience, Monsieur Vincent Timbindi DABILGOU est l’actuel Ministre des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité Routière (MTMUSR). Il a la charge de conduire avec succès la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière. Il a été officiellement installé dans ses fonctions le 05 février 2018 par le Secrétaire Général du gouvernement.

Bien avant qu’il intègre le gouvernement il était député à l’Assemblée Nationale du Burkina Faso, Parlementaire Panafricain au siège du Parlement Panafricain à Johannesburg en Afrique du sud, de Février 2013 à Octobre 2014.

Mais avant, M. DABILGOU a occupé des postes de responsabilités diverses.

  • De 2011 à 2013Conseiller Spécial au Premier Ministère ; Président du comité Interministériel pour la mise en place de la société d’économie mixte chargée de la gestion de l’Aéroport International de Ouagadougou (CISEM-AIO) ; Président du Conseil d’Administration du projet Bagré Pole ;
  • de Juin 2007 à Avril 2011,  Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme du Burkina Faso ;de 2002 à 2007,  Coordonnateur National du Projet de Renforcement des Capacités des Communes Urbaines financé par le PNUD ;
  • de 1999 à 2001, Chef de Projet Programme Prioritaire d’Equipements Marchands de la commune de Ouagadougou (gare routières, marchés, boutiques de rue, parking) ;de 1998 à 2002,  Directeur des Services Techniques Municipaux (DSTM) ;
  • de 1992 à 1998,  Directeur de Affaires Economiques et de l’Aménagement Urbain (DAEAU) de la ville de Ouagadougou ;
  • de 1990 à 1992, Chef de la Division Economique de la province du Kadiogo.

 

Autres postes occupés

  • 2007-2011, membre du Conseil d’Administration de ONU/Habitat au titre du Burkina Faso à l’ONU / Habitat Nairobi / Kenya ;
  • 2003 – 2006, Consultant pour le Développement des Entreprises dans le domaine des matériaux locaux de construction au Burkina Faso (pavés, pierres taillées, briques cuites, tuiles, bordures…) au Centre pour le Développement de l’Entreprise(CDE) de l’Union Européenne.

 

Diplômes obtenus

  • En 2000, diplôme d’Expertise en Gestion des Infrastructures et Equipements Urbains et Municipaux à l’Ecole des Ponts et Chaussées de Paris (France) et l’Institut Africain des Hautes Etudes Municipales (IAHEM).
  • En 1991, diplôme d’Ingénieur des Sciences Appliquées Spécialité Génie Civil, Construction Civile à l’Ecole Nationale des Ingénieurs de Bamako (Mali) ;
  • En 1983, BAC série ‘’E’’ Mathématiques et Techniques au Lycée Technique de Ouagadougou (Burkina Faso).

 

Autres formations

  • En 1994, formation sur le Management du Développement Urbain à Atlanta (USA).
  • Formation en transport urbain organisée par le SSATP (Banque Mondiale), de SITRASS et CODATU (Conférence périodique sur le développement et l’aménagement des transports urbains dans les pays en développement).

 

Expériences professionnelles

Le ministre DABILGOU a pris part à plusieurs séminaires, ateliers, colloques et conférences dans l’espace CEDEAO et au-delà du continent. Il est auteur d’une publication « Problématique des transports urbains à Ouagadougou : Flux financier généré et rôle des autorités municipales ». Il a été plusieurs fois gratifié au Burkina Faso.

  • Médaille d’honneur des collectivités du Burkina Faso depuis décembre 2012.
  • Officier de l’ordre national du Burkina Faso depuis le 11 décembre 2007.
  • Chevalier de l’ordre national du Burkina Faso depuis le 11 décembre 1997.

L’homme qui est à la tête du département des transports du Burkina Faso a une parfaite maitrise de l’outil informatique et une connaissance des langages et logiciels informatiques et scientifiques.

Voir le Ministère