Aller au contenu principal

Forum National des Jeunes : La jeunesse appelée à s’impliquer davantage pour la paix et la stabilité au Burkina Faso

L’ouverture des travaux du Forum National des Jeunes (FNJ) s’est déroulée ce jeudi 19 septembre 2019 à Bobo-Dioulasso. L’édition 2019 du FNJ est placée sous le thème : « Rôle et responsabilité de la jeunesse dans l’édification d’une nation unie, prospère et émergente dans un contexte de lutte contre l’insécurité ». Cette tribune va permettre aux jeunes et aux gouvernants d’échanger autour des préoccupations de la jeunesse. La cérémonie d’ouverture était placée sous le patronage du Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE et le parrainage du Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala SAKANDE.

Ils sont plus de 1000 jeunes issus des 45 provinces du pays et de la diaspora ainsi que des communautés des pays frères vivant au Burkina Faso à avoir fait le déplacement de la capitale de la région des Hauts-Bassins.

L’ouverture des travaux de l’édition 2019 du FNJ a eu lieu ce jeudi 19 septembre 2019, sous le patronage du Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE et le parrainage du Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala SAKANDE.

Pour Christophe Joseph Marie DABIRE, les jeunes constituent un atout fondamental dont dispose notre pays.

« En effet, loin d’être de simples spectateurs et encore moins un fardeau, vous les jeunes, représentez un facteur déterminant pour la création de richesse et la lutte contre la pauvreté », a-t-il dit.

Selon lui, c’est pour permettre à cette jeunesse de jouer pleinement ce rôle de premier plan, que le Gouvernement conduit des actions fortes en faveur de l’éducation et de la formation qui sont les principaux canaux de son épanouissement et du développement de notre pays.

Pour ce faire, il a insisté sur quelques orientations de son Gouvernement en faveur des jeunes à savoir garantir à tous, un accès abordable et de qualité à la science, à la technologie et à l’innovation, favoriser l’éducation et le développement des compétences juvéniles et renforcer le lien entre les jeunes, le Gouvernement, la société civile et le secteur privé. Il a par souhaité que la jeunesse joue pleinement sa partition dans la lutte contre certains fléaux du moment, dont le terrorisme, avant de rassurer de l’accompagnement dans toutes les initiatives des jeunes.

D’ailleurs, le Premier ministre est convaincu qu’investir dans la jeunesse, c’est investir durablement pour l’avenir.

Quant au parrain de l’édition 2019 du FNJ, Alassane Bala SAKANDE, il a fait savoir que le présent Forum intervient dans un contexte sécuritaire marqué par la récurrence et la virulence des attaques terroristes contre notre pays.

« Aujourd’hui plus que jamais, la jeunesse est interpellée à développer des initiatives citoyennes fin de contribuer très activement à la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent », a-t-il soutenu.

A ses filleuls, il a fait une confidence qui porte sur un draft de projet de loi portant sur l’instauration d’un quota jeune pour les législatives, les municipales et les postes nominatifs.

Par ailleurs, il a invité le Gouvernement à définir des orientations stratégiques, ambitieuses et audacieuses pour la promotion des jeunes, en les préparant aux défis de demain qui attendent le monde d’aujourd’hui.

A son avis, cet impératif passe par la formation aux métiers d’avenir, la création d’entreprises et la promotion d’activités génératrices de revenus.

Il a clos son propos en rendant un vibrant hommage aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) « qui se battent nuit et jour, sous le soleil et sous la pluie, pour garantir l’intégrité du territoire national et la sécurité collective ».
Le forum national des jeunes sera marqué demain vendredi 20 septembre, par le dialogue direct avec le Président du Faso.

DCI/PM