Aller au contenu principal

Communication institutionnelle : la Ligue nationale des directeurs, conseillers, chargés de communication et marketing présente sa feuille de route au Premier ministre

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a échangé ce vendredi 23 août 2019 dans la soirée, avec des membres de la Ligue nationale des directeurs, conseillers, chargés de communication et marketing (LIDI COM) du Burkina Faso. Celle-ci est venue présenter au Chef du gouvernement la nouvelle structure, et solliciter son soutien pour mener à bien ses activités.

De l’avis du président de la Ligue nationale des directeurs, conseillers, chargés de communication et marketing, Sougrinoma Ibrahim Guigma, la structure qu’il dirige a été mise en place en 2018. « Nos membres, a-t-il expliqué, sont les porteurs de la Communication institutionnelle dans les établissements et structures publics, privés, paramilitaires, militaires, dans les missions et représentations diplomatiques, mais aussi dans les organisations non gouvernementales (ONG) et les associations ».

La LIDI COM est donc une alliance professionnelle, et se positionne comme une force de propositions en matière de communication. C’est pourquoi, les premiers responsables ont jugé utile de venir  présenter l’organisation aux plus hautes autorités du Burkina Faso, parce que les membres travaillent directement avec elles, que ce soit dans le privé ou dans le public.

 

 

 

« Nous avons eu l’honneur d’être reçus par son Excellence monsieur le Premier ministre à qui nous disons un grand merci. Nous avons saisi l’occasion pour lui présenter notre structure, dire dans quel contexte nous travaillons et évidemment les difficultés que nous rencontrons dans l’exercice de nos attributions », a indiqué M. Guigma. Il a révélé que les membres de la LIDI COM ont échangé à bâtons rompus avec le Chef du gouvernement, une heure durant, et que celui-ci a prêté une oreille attentive à leurs préoccupations. « Nous avons soumis un certain nombre de difficultés et le Premier ministre s’est fait fort d’accepter porter nos doléances, au sein du gouvernement et du patronat, afin que nous puissions ensemble servir notre nation, chacun dans le milieu où il évolue », a souligné Ibrahim Guigma.

Par ailleurs, la Ligue ambitionne, avec le soutien des autorités, de renforcer les capacités de ses membres. Ceux-ci se trouvent aussi bien à Ouagadougou que dans les autres régions du Burkina Faso.

DCI/PM