Aller au contenu principal

Journée nationale de l’arbre : Planter des espèces locales sur des sites sécurisés.

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabirė, a participé aux côtés du Président du Faso, à la deuxième édition de la Journée nationale de l’arbre qui s’est déroulée cette année à Banfora, chef-lieu de la région des Cascades. Le clou des activités marquant cet événement a été sans doute, la cérémonie officielle à la place « Nakataa » de Banfora.

Après l’institutionnalisation de la Journée nationale de l’arbre en 2018 et la tenue effective de la première édition, le 10 août 2019 à Tenkodogo, c’est la région des Cascades qui a accueilli la deuxième édition, avec la présence effective du Président du Faso, du Premier ministre et bien d'autres personnalités.

Prononçant le discours officiel de cette édition, le ministre en charge de l’environnement, Nestor Batio Bassière a d’emblée salué la clairvoyance, le leadership et l’engagement du chef de l’Etat en matière du développement durable du Burkina Faso. Cette année, a-t-il annoncé, 200 000 plants seront mis en terre, dans le cadre de cette journée. Un reboisement fondé sur une stratégie innovante, avec l'utilisation d'espèces locales, plantées sur des sites sécurisés, pour faciliter l'entretien et accroître les chances de succès, selon le ministre en charge de l'environnement.

Batio Bassière a expliqué également que 10 millions d'arbres seront plantés pour la campagne nationale de reforestation 2020, sur l'ensemble du territoire. Des actions qui illustrent bien la volonté des autorités, d'inverser la tendance en matière de reboisement pour la sauvegarde de l'environnement et le bien-être des populations.
Il a rappelé l’objectif général de l’institutionnalisation de la Journée nationale de l’arbre qui est de susciter une mobilisation générale des populations de notre pays pour la restauration des forêts et des terres dégradées.

Plus spécifiquement, le ministre Nestor Bassière a ajouté que la journée vise à susciter surtout un engouement populaire en ce qui concerne la plantation et l’entretien des plants mis sous terre. Du reste, il a insisté sur le travail qui est fait au niveau de son département ministériel, pour galvaniser les acteurs qui s’illustrent positivement dans la protection de notre cadre de vie.

Pour lui, la lutte contre la déforestation est un enjeu majeur pour le développement durable et harmonieux de notre pays. Pour l’occasion, il a égrené un chapelet de progrès et d’acquis de son département : la délimitation de 45 forêts classées dans le processus d’immatriculation, l’aménagement de 245 hectares de forêts, la conservation de 72 espaces de conservation, la mise en œuvre de 370 micro-projets climatiques, 32 programmes de développement intégrés communaux, la remise de 36 tonnes de semences forestières améliorées.

Le gouverneur de la région des Cascades, Joséphine Kouara Apiou/Kaboré, a traduit pour sa part, la reconnaissance des populations des provinces de la Léraba et de la Comoé aux plus hautes autorités du Burkina Faso, pour le choix de leur région pour abriter l’édition 2020 de la Journée nationale de l’arbre.Elle a par ailleurs magnifié la richesse des ressources naturelles de cette région.

Il s'agit entre autres, de 13 forêts classées avec une superficie totale de 297 747 hectares et 79 espaces de conservation.A en croire Mme le gouverneur, au titre de la biodiversité de la région des Cascades, on dénombre 301 espèces végétales, 123 espèces d’animaux sauvages, 490 espèces d’oiseaux, 55 espèces de poissons et 62 espèces de reptiles, sans occulter le paysage fascinant, objet de curiosité et d’attraction de nombreux touristes.

Elle a promis au président du Faso que sa population a bien enregistré son appel à planter et à entretenir les arbres, pour une plus grande résilience de la population depuis la 1ere édition de cette journée. Elle a annoncé qu’en terme de reforestation cette année dans la région, ce sont au total 4 000 plants qui seront mis sous terre.En ce qui concerne l'entretien des arbres plantés, elle a déclaré que la performance des plantations réalisées est de 75% de taux de survie.En rappel, le thème de l’édition 2020 de la Journée nationale de l’arbre est « Arbre, santé et résilience climatique ».

A Banfora, une foire des produits forestiers non-ligneux est aussi ouverte et présente une diversité de savoir-faire à base de plants. La décoration d’une dizaine d’acteurs dans la protection du couvert végétal, suivie de la remise des prix aux journalistes qui se sont illustrés dans la production des articles en lien avec l’environnement, sont les activités qui ont mis un terme à la seconde édition de la Journée nationale de l’arbre. Le flambeau de l’édition 2021 a été transmis à la région du Plateau central.

DCRP/Primature

Le Premier Ministre

Christophe Joseph Marie Dabiré

Le Ministre

Le Premier ministre est le chef du gouvernement ; à ce titre, il dirige et coordonne l’action gouvernementale.
Il est responsable de l’exécution de la politique de défense nationale définie par le Président du Faso.
Il exerce le pouvoir réglementaire conformément à la loi,…

Les communiqués

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 16 septembre 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 16 septembre 2020, en séance ordinaire, de 09 H 10 mn à 12 H 45 mn, sous la présidence…

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 09 septembre 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 09 septembre 2020, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 14 H 45 mn, sous la présidence…

L'Agenda

Journée nationale de l’arbre : Planter des espèces locales sur des sites sécurisés.

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabirė, a participé aux côtés du Président du Faso, à la deuxième édition de la Journée nationale de l’arbre qui s’est déroulée cette année à Banfora, chef-lieu de la région des Cascades. Le clou des activités marquant cet événement a été sans doute, la cérémonie officielle à la place « Nakataa » de Banfora.

Après l’institutionnalisation de la Journée nationale de l’arbre en 2018 et la tenue effective de la première édition, le 10 août 2019 à Tenkodogo, c’est la région des Cascades qui a accueilli la deuxième édition, avec la présence effective du Président du Faso, du Premier ministre et bien d'autres personnalités.

Prononçant le discours officiel de cette édition, le ministre en charge de l’environnement, Nestor Batio Bassière a d’emblée salué la clairvoyance, le leadership et l’engagement du chef de l’Etat en matière du développement durable du Burkina Faso. Cette année, a-t-il annoncé, 200 000 plants seront mis en terre, dans le cadre de cette journée. Un reboisement fondé sur une stratégie innovante, avec l'utilisation d'espèces locales, plantées sur des sites sécurisés, pour faciliter l'entretien et accroître les chances de succès, selon le ministre en charge de l'environnement.

Batio Bassière a expliqué également que 10 millions d'arbres seront plantés pour la campagne nationale de reforestation 2020, sur l'ensemble du territoire. Des actions qui illustrent bien la volonté des autorités, d'inverser la tendance en matière de reboisement pour la sauvegarde de l'environnement et le bien-être des populations.
Il a rappelé l’objectif général de l’institutionnalisation de la Journée nationale de l’arbre qui est de susciter une mobilisation générale des populations de notre pays pour la restauration des forêts et des terres dégradées.

Plus spécifiquement, le ministre Nestor Bassière a ajouté que la journée vise à susciter surtout un engouement populaire en ce qui concerne la plantation et l’entretien des plants mis sous terre. Du reste, il a insisté sur le travail qui est fait au niveau de son département ministériel, pour galvaniser les acteurs qui s’illustrent positivement dans la protection de notre cadre de vie.

Pour lui, la lutte contre la déforestation est un enjeu majeur pour le développement durable et harmonieux de notre pays. Pour l’occasion, il a égrené un chapelet de progrès et d’acquis de son département : la délimitation de 45 forêts classées dans le processus d’immatriculation, l’aménagement de 245 hectares de forêts, la conservation de 72 espaces de conservation, la mise en œuvre de 370 micro-projets climatiques, 32 programmes de développement intégrés communaux, la remise de 36 tonnes de semences forestières améliorées.

Le gouverneur de la région des Cascades, Joséphine Kouara Apiou/Kaboré, a traduit pour sa part, la reconnaissance des populations des provinces de la Léraba et de la Comoé aux plus hautes autorités du Burkina Faso, pour le choix de leur région pour abriter l’édition 2020 de la Journée nationale de l’arbre.Elle a par ailleurs magnifié la richesse des ressources naturelles de cette région.

Il s'agit entre autres, de 13 forêts classées avec une superficie totale de 297 747 hectares et 79 espaces de conservation.A en croire Mme le gouverneur, au titre de la biodiversité de la région des Cascades, on dénombre 301 espèces végétales, 123 espèces d’animaux sauvages, 490 espèces d’oiseaux, 55 espèces de poissons et 62 espèces de reptiles, sans occulter le paysage fascinant, objet de curiosité et d’attraction de nombreux touristes.

Elle a promis au président du Faso que sa population a bien enregistré son appel à planter et à entretenir les arbres, pour une plus grande résilience de la population depuis la 1ere édition de cette journée. Elle a annoncé qu’en terme de reforestation cette année dans la région, ce sont au total 4 000 plants qui seront mis sous terre.En ce qui concerne l'entretien des arbres plantés, elle a déclaré que la performance des plantations réalisées est de 75% de taux de survie.En rappel, le thème de l’édition 2020 de la Journée nationale de l’arbre est « Arbre, santé et résilience climatique ».

A Banfora, une foire des produits forestiers non-ligneux est aussi ouverte et présente une diversité de savoir-faire à base de plants. La décoration d’une dizaine d’acteurs dans la protection du couvert végétal, suivie de la remise des prix aux journalistes qui se sont illustrés dans la production des articles en lien avec l’environnement, sont les activités qui ont mis un terme à la seconde édition de la Journée nationale de l’arbre. Le flambeau de l’édition 2021 a été transmis à la région du Plateau central.

DCRP/Primature

Consultez la liste des membres du Gouvernement    Consultez

Les dernières actualités

Journée nationale de l’arbre : Planter des espèces locales sur des sites sécurisés.

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabirė, a participé aux côtés du Président du Faso, à la deuxième édition de la Journée nationale de l’arbre qui s’est déroulée cette année à Banfora, chef-lieu de la région des Cascades. Le clou des activités marquant cet événement a été sans doute, la cérémonie officielle à la place « Nakataa » de Banfora.

Après l’institutionnalisation de la Journée nationale de l’arbre en 2018 et la tenue effective de la première édition, le 10 août 2019 à Tenkodogo, c’est la région des Cascades qui a accueilli la deuxième édition, avec la présence effective du Président du Faso, du Premier ministre et bien d'autres personnalités.

Prononçant le discours officiel de cette édition, le ministre en charge de l’environnement, Nestor Batio Bassière a d’emblée salué la clairvoyance, le leadership et l’engagement du chef de l’Etat en matière du développement durable du Burkina Faso. Cette année, a-t-il annoncé, 200 000 plants seront mis en terre, dans le cadre de cette journée. Un reboisement fondé sur une stratégie innovante, avec l'utilisation d'espèces locales, plantées sur des sites sécurisés, pour faciliter l'entretien et accroître les chances de succès, selon le ministre en charge de l'environnement.

Batio Bassière a expliqué également que 10 millions d'arbres seront plantés pour la campagne nationale de reforestation 2020, sur l'ensemble du territoire. Des actions qui illustrent bien la volonté des autorités, d'inverser la tendance en matière de reboisement pour la sauvegarde de l'environnement et le bien-être des populations.
Il a rappelé l’objectif général de l’institutionnalisation de la Journée nationale de l’arbre qui est de susciter une mobilisation générale des populations de notre pays pour la restauration des forêts et des terres dégradées.

Plus spécifiquement, le ministre Nestor Bassière a ajouté que la journée vise à susciter surtout un engouement populaire en ce qui concerne la plantation et l’entretien des plants mis sous terre. Du reste, il a insisté sur le travail qui est fait au niveau de son département ministériel, pour galvaniser les acteurs qui s’illustrent positivement dans la protection de notre cadre de vie.

Pour lui, la lutte contre la déforestation est un enjeu majeur pour le développement durable et harmonieux de notre pays. Pour l’occasion, il a égrené un chapelet de progrès et d’acquis de son département : la délimitation de 45 forêts classées dans le processus d’immatriculation, l’aménagement de 245 hectares de forêts, la conservation de 72 espaces de conservation, la mise en œuvre de 370 micro-projets climatiques, 32 programmes de développement intégrés communaux, la remise de 36 tonnes de semences forestières améliorées.

Le gouverneur de la région des Cascades, Joséphine Kouara Apiou/Kaboré, a traduit pour sa part, la reconnaissance des populations des provinces de la Léraba et de la Comoé aux plus hautes autorités du Burkina Faso, pour le choix de leur région pour abriter l’édition 2020 de la Journée nationale de l’arbre.Elle a par ailleurs magnifié la richesse des ressources naturelles de cette région.

Il s'agit entre autres, de 13 forêts classées avec une superficie totale de 297 747 hectares et 79 espaces de conservation.A en croire Mme le gouverneur, au titre de la biodiversité de la région des Cascades, on dénombre 301 espèces végétales, 123 espèces d’animaux sauvages, 490 espèces d’oiseaux, 55 espèces de poissons et 62 espèces de reptiles, sans occulter le paysage fascinant, objet de curiosité et d’attraction de nombreux touristes.

Elle a promis au président du Faso que sa population a bien enregistré son appel à planter et à entretenir les arbres, pour une plus grande résilience de la population depuis la 1ere édition de cette journée. Elle a annoncé qu’en terme de reforestation cette année dans la région, ce sont au total 4 000 plants qui seront mis sous terre.En ce qui concerne l'entretien des arbres plantés, elle a déclaré que la performance des plantations réalisées est de 75% de taux de survie.En rappel, le thème de l’édition 2020 de la Journée nationale de l’arbre est « Arbre, santé et résilience climatique ».

A Banfora, une foire des produits forestiers non-ligneux est aussi ouverte et présente une diversité de savoir-faire à base de plants. La décoration d’une dizaine d’acteurs dans la protection du couvert végétal, suivie de la remise des prix aux journalistes qui se sont illustrés dans la production des articles en lien avec l’environnement, sont les activités qui ont mis un terme à la seconde édition de la Journée nationale de l’arbre. Le flambeau de l’édition 2021 a été transmis à la région du Plateau central.

DCRP/Primature

L'actualité des ministères
Les conseils des ministres

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 16 septembre 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 16 septembre 2020, en séance ordinaire, de 09 H 10 mn à 12 H 45 mn, sous la présidence…

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 09 septembre 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 09 septembre 2020, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 14 H 45 mn, sous la présidence…

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 06 AOÛT 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 06 août 2020, en séance ordinaire, de 09 H 15 mn à 16 H 45 mn, sous la présidence de Son…