Aller au contenu principal

Traitement de l’information liée à l’attaque de Arbinda : le ministre porte-parole et les correspondants de Jeune Afrique, France 24 et Rfi accordent leurs violons

Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou et son collègue de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, ont échangé avec les correspondants de France 24, RFI et Jeune Afrique, dans la matinée de ce lundi 30 décembre 2019.

Les deux ministres ont exprimé des inquiétudes face au traitement des informations liées à l’attaque de Arbinda. Ils ont relevé un déséquilibre dans le traitement de l’information de l’attaque terroriste du 24 décembre 2019 à Arbinda. De même, l’utilisation du conditionnel à propos de chiffres des terroristes neutralisés et une affirmation nette en ce qui concerne les victimes civiles quand les deux chiffres proviennent du Gouvernement, tout comme la seule présence à l'antenne de France 24 du bandeau informatif portant sur les victimes civiles et militaires ignorant totalement la riposte des forces de défense et de sécurité burkinabè suscitent des incompréhensions.

Cette rencontre visait une concertation avec les correspondants de RFI, France 24 et Jeune Afrique pour lever ces incompréhensions. Le porte-parole, Rémis Fulgance Dandjinou, s’est engagé à tout mettre en œuvre pour donner l’information juste, à temps, aux médias afin de faciliter leur travail.

Les correspondants de RFI, France 24 et Jeune Afrique ont dit prendre note et ont promis de transmettre les inquiétudes du gouvernement à leur rédaction, espérant que leurs préoccupations exprimées quant à la réactivité du Gouvernement seront prises en compte.

Le souhait du gouvernement est que l’information soit traitée avec la même rigueur et les mêmes codes par ces médias internationaux pour ce qui se passe au Burkina Faso comme cela se ferait pour les pays respectifs de ces médias.

Le Premier Ministre

Christophe Joseph Marie Dabiré

Le Ministre

Le Premier ministre est le chef du gouvernement ; à ce titre, il dirige et coordonne l’action gouvernementale.
Il est responsable de l’exécution de la politique de défense nationale définie par le Président du Faso.
Il exerce le pouvoir réglementaire conformément à la loi,…

Les communiqués

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 16 septembre 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 16 septembre 2020, en séance ordinaire, de 09 H 10 mn à 12 H 45 mn, sous la présidence…

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 09 septembre 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 09 septembre 2020, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 14 H 45 mn, sous la présidence…

L'Agenda

Traitement de l’information liée à l’attaque de Arbinda : le ministre porte-parole et les correspondants de Jeune Afrique, France 24 et Rfi accordent leurs violons

Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou et son collègue de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, ont échangé avec les correspondants de France 24, RFI et Jeune Afrique, dans la matinée de ce lundi 30 décembre 2019.

Les deux ministres ont exprimé des inquiétudes face au traitement des informations liées à l’attaque de Arbinda. Ils ont relevé un déséquilibre dans le traitement de l’information de l’attaque terroriste du 24 décembre 2019 à Arbinda. De même, l’utilisation du conditionnel à propos de chiffres des terroristes neutralisés et une affirmation nette en ce qui concerne les victimes civiles quand les deux chiffres proviennent du Gouvernement, tout comme la seule présence à l'antenne de France 24 du bandeau informatif portant sur les victimes civiles et militaires ignorant totalement la riposte des forces de défense et de sécurité burkinabè suscitent des incompréhensions.

Cette rencontre visait une concertation avec les correspondants de RFI, France 24 et Jeune Afrique pour lever ces incompréhensions. Le porte-parole, Rémis Fulgance Dandjinou, s’est engagé à tout mettre en œuvre pour donner l’information juste, à temps, aux médias afin de faciliter leur travail.

Les correspondants de RFI, France 24 et Jeune Afrique ont dit prendre note et ont promis de transmettre les inquiétudes du gouvernement à leur rédaction, espérant que leurs préoccupations exprimées quant à la réactivité du Gouvernement seront prises en compte.

Le souhait du gouvernement est que l’information soit traitée avec la même rigueur et les mêmes codes par ces médias internationaux pour ce qui se passe au Burkina Faso comme cela se ferait pour les pays respectifs de ces médias.

Consultez la liste des membres du Gouvernement    Consultez

Les dernières actualités

Traitement de l’information liée à l’attaque de Arbinda : le ministre porte-parole et les correspondants de Jeune Afrique, France 24 et Rfi accordent leurs violons

Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou et son collègue de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, ont échangé avec les correspondants de France 24, RFI et Jeune Afrique, dans la matinée de ce lundi 30 décembre 2019.

Les deux ministres ont exprimé des inquiétudes face au traitement des informations liées à l’attaque de Arbinda. Ils ont relevé un déséquilibre dans le traitement de l’information de l’attaque terroriste du 24 décembre 2019 à Arbinda. De même, l’utilisation du conditionnel à propos de chiffres des terroristes neutralisés et une affirmation nette en ce qui concerne les victimes civiles quand les deux chiffres proviennent du Gouvernement, tout comme la seule présence à l'antenne de France 24 du bandeau informatif portant sur les victimes civiles et militaires ignorant totalement la riposte des forces de défense et de sécurité burkinabè suscitent des incompréhensions.

Cette rencontre visait une concertation avec les correspondants de RFI, France 24 et Jeune Afrique pour lever ces incompréhensions. Le porte-parole, Rémis Fulgance Dandjinou, s’est engagé à tout mettre en œuvre pour donner l’information juste, à temps, aux médias afin de faciliter leur travail.

Les correspondants de RFI, France 24 et Jeune Afrique ont dit prendre note et ont promis de transmettre les inquiétudes du gouvernement à leur rédaction, espérant que leurs préoccupations exprimées quant à la réactivité du Gouvernement seront prises en compte.

Le souhait du gouvernement est que l’information soit traitée avec la même rigueur et les mêmes codes par ces médias internationaux pour ce qui se passe au Burkina Faso comme cela se ferait pour les pays respectifs de ces médias.

L'actualité des ministères
Les conseils des ministres

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 16 septembre 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 16 septembre 2020, en séance ordinaire, de 09 H 10 mn à 12 H 45 mn, sous la présidence…

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 09 septembre 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 09 septembre 2020, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 14 H 45 mn, sous la présidence…

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 06 AOÛT 2020

communiqué Gouvernement

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 06 août 2020, en séance ordinaire, de 09 H 15 mn à 16 H 45 mn, sous la présidence de Son…