Gouvernement du Burkina Faso

1ère édition de la foire aux semences de variétés améliorées de plantes de l’INERA

mardi 19 mai 2009.

 

Le Premier Ministre Tertius ZONGO a procédé le 15 mai 2009 à l’ouverture de la 1ère foire aux semences de variétés améliorées de plantes, organisée par l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA). Cette foire qui se tient dans les locaux du siège de l’INERA permettra entre autres aux chercheurs de faire mieux connaitre les variétés améliorées générées par la recherche et d’inciter les producteurs à utiliser davantage ces variétés.

La foire aux semences de variétés améliorées de plantes qui se tient sur deux jours soit les 15 et 16 mai 2009 est une initiative bien pensée de l’INERA en ce début de campagne hivernale. Une initiative que le Chef du gouvernement a saluée car il s’agit de porter l’information aux producteurs burkinabé sur l’existence et la disponibilité des semences améliorées à l’INERA. « Nous pensons, qu’avec ces foires, les gens vont encore plus connaitre l’existence des semences améliorées et c’est une manière aussi d’engager le ministère chargé de l’Agriculture qui est le Ministère qui encadre les paysans pour que cette campagne, ils puissent en disposer à temps et en quantité suffisante » a expliqué Tertius ZONGO.

Face à la crise alimentaire qui a secoué le monde entier, la solution selon les autorités burkinabé se trouve dans l’amélioration de la production alimentaire et la meilleure manière d’encourager la production se trouve dans l’utilisation des semences améliorées. C’est dans cette perspective que 4 milliards de francs CFA avaient été apportés par l’Etat pour subventionner l’acquisition des semences au profit de 260.000 ménages dans 302 communes en 2008. Pour la campagne agricole 2009, le Premier Ministre Tertius ZONGO a annoncé 6 milliards de francs CFA de subventions car le souhait du gouvernement est que « petit à petit à petit nos paysans deviennent des paysans modernes ».

Au Burkina Faso, l’INERA est l’Institut spécialisé dans le domaine de l’agriculture et de l’environnement et ayant mandat de produire les semences de base pour permettre la production de semences certifiées, à l’intention des producteurs de l’ensemble du pays. Le premier responsable de l’établissement, Monsieur Gnissa KONATE a du reste relevé l’intérêt du gouvernement pour la recherche en général et pour la recherche agricole et environnementale en particulier.

Cette volonté du gouvernement de soutenir la recherche agricole s’est traduite au cours des 20 dernières années par des investissements importants qui ont permis de bâtir des infrastructures de recherches, de former le personnel de la recherche et d’acquérir des équipements scientifiques de recherche, a noté Monsieur KONATE.

Le soutien de l’Etat a permis à la recherche agricole de générer de nombreuses technologies qui peuvent contribuer à un véritable développement agricole durable de notre pays. Dans le domaine de l’amélioration des variétés de plantes où travaillent 15 chercheurs confirmés et selon le Directeur de l’INERA, l’institut a bâti un patrimoine végétal impressionnant comprenant 220 variétés améliorées des différentes plantes cultivées au Burkina Faso et une collection de plus de 30.000 accessions végétales, constituées d’écotypes locaux burkinabé d’introductions. Malheureusement les résultats de la recherche, notamment les variétés améliorées de plantes ne sont pas connus des producteurs agricoles.

L’organisation de la présente foire entre donc dans le cadre de l’accomplissement des missions de l’INERA. Cette foire devrait permettre aux différents acteurs de mieux comprendre l’intérêt et l’importance des semences de variétés améliorées pour le développement agricole du Burkina Faso, ces acteurs étant : les producteurs, les organisations de producteurs, les ONG, les vulgarisateurs, les partenaires techniques et financiers, les décideurs politiques etc. La foire, de l’avis du Ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique devrait également contribuer à l’adoption à grande échelle des semences de variétés améliorées et partant, à une augmentation de la productivité agricole pour la satisfaction de la sécurité alimentaire.

En tout cas, l’ambition de l’INERA est de transférer cette manifestation aux niveaux des régions et dans les provinces afin de toucher directement la majorité des producteurs agricoles.




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551