Gouvernement du Burkina Faso

Fin des travaux de renforcement de la route nationale N° 4 Ouagadougou-Koupéla

mardi 12 mai 2009.

 

Le Premier Ministre Tertius Zongo a procédé le samedi 09 mai 2009 à l’inauguration du tronçon Ouagadougou-Koupéla long de 140 km qui a bénéficié de lourds travaux de renforcement en raison d’une très grande dégradation. D’un coût total de plus de 28 millions de francs CFA financés par l’Etat burkinabè et l’Union Européenne à travers le 9ème FED, les travaux ont été exécutés sur une durée de 30 mois.

L’augmentation du trafic des véhicules gros porteurs enregistrée ces dernières années a nécessité le renforcement du tronçon Ouaga-Koupéla. Ce tronçon fait en effet partie des plus importants corridors pour le transport au Burkina en provenance ou à destination du Togo, du Bénin, du Niger et du Mali. L’Ambassadeur chef de délégation de la Commission Européenne au Burkina a d’ailleurs rappelé que cela faisait la 4ème fois depuis 1972 que son institution finançait la construction de cette route c’est-à-dire tous les 15 ans. Monsieur Amos Tincani a indiqué que c’était une durée de vie raisonnable mais à cause de l’importance du trafic, cette opération de réhabilitation est devenue plus fréquente.

Il a alors souligné la nécessité de construire une route plus solide qui puisse supporter de façon durable le trafic actuel. Evoquant les causes de dégradation des routes, liée en grande partie aux surcharges, le Chef de la délégation de la Commission Européenne a lancé un appel aux autorités afin qu’elles veillent à l’application des textes législatifs en vigueur sur le respect de la charge à l’essieu.

Pour le ministre des Infrastructures et du désenclavement monsieur Seydou Kaboré, la fatigue avérée de la route Ouaga-koupéla, malgré les interventions récurrentes en enduit superficiel bicouche, a amené le Gouvernement à engager une riposte énergique pour endiguer sa dégradation. Des études techniques pointues ont donc été nécessaires pour arriver à un bon résultat. D’un coût total de 28.845.853.307 F CFA, les travaux ont consisté au renforcement de la structure de chaussée avec 15 cm de matériaux bitumineux et à la prise en compte des volets sécurité, confort et assainissement.

Le ministre a indiqué que la structure de chaussée mise en œuvre, était composée d’une couche de fondation en lithostab, d’une couche de base en grave bitume et d’un revêtement en béton bitumineux. Il s’agit, a dit Seydou Kaboré « d’adopter des standards de chaussée adéquats, car la latérite naturelle ne peut plus supporter le niveau de trafic actuel ».

Le ministre a donc saisi l’occasion pour appeler les populations à abandonner certains actes néfastes au bitume, notamment le roulement ou la levée de cric sur la chaussée en situation de crevaison, l’épandage d’huile ou de carburant en situation de dépannage, l’allumage de feu aux abords de la voie, l’arrachement des panneaux de signalisation. Aux transporteurs routiers, l’appel à l’abandon des surcharges leur a été lancé. « Une telle infrastructure qui fait notre fierté, a été réalisée grâce à de nombreux sacrifices », a dit le ministre qui a rendu un vibrant hommage à la Commission de l’Union Européenne pour son assistance sans cesse renouvelée.

Le Maire de Saaba dont la commune a abrité la présente cérémonie, s’est réjoui de la réhabilitation de cette route qui favorisera une bonne mobilité des personnes et de leurs biens. Madame Josiane Kabré a saisi l’occasion pour solliciter l’intervention du Premier Ministre afin que la route Ouaga-Saaba soit bitumée pour l’amélioration des échanges entre les deux communes. Le Maire de Ouagadougou Simon Compaoré a appuyé cette requête car a-t-il souligné « Saaba fait partie du projet Grand Ouaga ».

A l’issue de la cérémonie, le Premier Ministre a justifié la décision prise par le Gouvernement de procéder à la réhabilitation du tronçon Ouagadougou-Koupéla, devenu indispensable pour le développement du Burkina. Il a insisté sur son entretien et appelé chaque citoyen usager de cette voie à faire preuve de civisme et de responsabilité.




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551