Gouvernement du Burkina Faso

IXe FILO : Lire pour exister

lundi 30 novembre 2009.

 

La IXe Foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO) se tient du 26 au 30 novembre 2009 au SIAO à Ouagadougou.

Créer un cadre de concertation entre les acteurs du livre, offrir une tribune à la promotion du livre... Tels sont entre autres, les objectifs majeurs de cette IXe Foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO) qui se tient du 26 au 30 novembre 2008 au SIAO à Ouagadougou dont le thème cette année, est "La littérature africaine au XXIe siècle".

La directrice de cabinet du ministre algérien de la Culture, Mme Zéhira Yahi, représentante de son pays qui est l’invité d’honneur, a laissé entendre que "les parutions algériennes sont nombreuses. Il y en a en langues française, arabe...et cette foire est un important événement pour nous et nous sommes très heureux de cette invitation.

En Algérie, on édite des œuvres d’auteurs de nationalités diverses(...) En Algérie, nous avons un projet "Lecture publique" qui consistera à dote toutes les communes d’une bibliothèque". Le parrain de cette IXe Foire, Tierno Monemembo, prix Rénaudot 2008 a accepté le parrainage dit-il, sans hésiter. "Cette foire permet d’illuminer les esprits et les cœurs de l’Afrique. Venir à la foire, c’est aller vers la culture, la liberté...", s’est-il réjoui.

Le stand de l’Algérie dispose de livres divers et de prix intéressants. Pour le responsable du stand algérien Kechroud Abdelkarim, nous exposons des livres de la littérature algérienne, africaine, parascolaire, informatique... à des prix allant de 250 F CFA et plus. Nous attendons le peuple frère, a-t-il noté. La FILO a pour objectif aussi d’intégrer le livre dans les efforts d’alphabétisation des communautés.

C’est pourquoi le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication, Filippe Savadogo dit que "investir en l’homme, c’est investir pour la postérité, l’accès au savoir et nous voulons insuffler une nouvelle dynamique dans le domaine de la lecture par la foire...".

La FILO, selon le Premier ministre Tertius Zongo, si elle n’existait pas, il fallait la créer car dit-il, "Les siècles à venir ce sont des siècles de savoir et les nations qui pourront tirer leur épingle du jeu, ce seront celles qui investissent dans le savoir et si la FILO n’existait pas, il fallait la créer pour donner le goût de lire, lire pour se connaître, pour se faire connaître et lire pour exister...", a précisé le Premier ministre Tertius Zongo.

L’Algérie est le pays invité d’honneur. Cela s’explique par les relations entre la littérature de ce pays et celle du Burkina. En effet, la parution du premier roman burkinabè a été possible grâce au Franco-algérien, Robert Arnaud alias Renaudot.

Ce roman de l’écrivain Dimdolobsom titré : "Les secrets des sorciers noirs" a d’ailleurs remporté le premier grand prix littéraire de l’Afrique Occidentale Française (AOF) en 1934. Cette IXe foire permettra de favoriser l’émergence de supports de vulgarisation du livre et de le positionner comme un adjuvant des actions d’émancipation et de développement.

Plus de 40 acteurs africains et plusieurs pays sont à cette foire. La FILO c’est aussi une politique pour booster l’industrie du livre, aiguiser le goût de lire et écrire, car comme l’a dit Romain Roland, "On ne lit jamais un livre, on se lit à travers les livres soit pour se découvrir, soit pour se contrôler" et cette foire est une occasion de connaissance, de découverte.

Wendyam Valentin COMPAORE (valentin.compaore@yahoo.fr)

Antoine AKOANDAMBOU

Sidwaya




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551