Gouvernement du Burkina Faso

Le Président du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers de l’UEMOA fait le point des reformes de son institution à Paul Kaba THIEBA

vendredi 11 janvier 2019.

 

Présent à Ouagadougou dans le cadre de la commémoration des 25 ans de l’UEMOA, le président du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers de l’UEMOA, a été reçu en audience le jeudi 10 janvier 2019 par le Premier ministre Paul Kaba THIEBA. Une visite de courtoisie qui a été une occasion pour Mamadou N’Diaye et sa délégation, d’échanger avec le Chef du Gouvernement sur les réformes en cours au sein de cette institution devenue autorité des marchés financiers de l’UEMOA.

Le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers de l’UEMOA devenu autorité des marchés financiers de l’UEMOA, de l’avis de son Président est en pleine mutation et il était normal que le Premier ministre Paul Kaba THIEBA soit informé de ces réformes et puisse apporter des conseils avisés pour rendre les marchés de l’espace communautaire plus attractifs. C’est tout le sens de la visite que la délégation de l’institution conduite par son premier responsable Mamadou N’Diaye a rendu à Paul Kaba THIEBA.

Les échanges ont porté sur des sujets d’ordre communautaire, surtout sur le marché financier. «  Nous lui avons fait l’état d’avancement des reformes que les ministres ont décidé depuis 2016 et qui auront pour effet, à termes, de moderniser le marché financier, de renforcer sa contribution au développement des économies », a-t-il dit. En effet, les reformes engagés au niveau du marché financier régional ont permis selon lui déjà de lancer en 2017, le troisième compartiment de la bourse régionale des valeurs mobilières, dédiées aux petites et moyennes entreprises, la réorganisation interne même de l’institution et sa gouvernance tandis que certains chantiers engagés ont été finalisés en 2018, notamment la bourse en ligne.

D’autres réformes en cours viendront renforcer la protection de ceux qui investissent leurs ressources sur le marché. Il s’agit du « chantier sur le projet de loi uniforme sur les infractions boursières, le projet de protection du fonds des épargnants qui viendront participer au renforcement de la sécurité au niveau du marché », a-t-il indiqué. En outre, le président de l’autorité des marchés financiers de l’ l’Union économique et monétaire ouest africaine UEMOA a indiqué qu’au niveau de la liquidité également, sa structure travaille sur des dispositions en rapport avec les acteurs, pour non seulement leur permettre de disposer de la liquidité du marché.

Il rassure que toutes les reformes seront menées, conformément aux orientations arrêtées par le conseil des ministres et qui permettront à terme, au marché d’améliorer sensiblement sa contribution au financement des économies. Toutes les innovations engagées produisent déjà des résultats encourageants. Pour la troisième année consécutive, le marché financier au niveau des opérations agrées permettent d’atteindre le cap de mille milliards, précise Monsieur N’Diaye ; « La dernière année, nous étions à 1400 milliards mobilisés et cette année, nous avons franchi le cap de mille milliards. 1044 milliards ».

Pour lui, l’autre indicateur qui mérite d’être relevé, c’est le nombre d’acteurs agréés. « Ces trois dernières années, ce n’est pas moins de 20 acteurs qui sont agréés, qui viennent sur le marché pour permettre une meilleure mobilisation de l’épargne et sa rentabilisation. Ce qui porte le nombre d’acteurs à plus de 200 » selon lui.

Toutes ces actions dont certaines sont achevées et d’autres en cours, devraient permettre à terme, de renforcer la visibilité du marché, son attractivité surtout, parce que la vision qui a été arrêtée, c’est de faire du marché financier régional, une place financière attractive, sécurisée mais orientée vers le financement des économies des Etats de l’espace, indique l’hôte du jour.

DCI/PM




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551