Gouvernement du Burkina Faso

Décentralisation : Le gouvernement prévoit 800 milliards de F CFA pour financer les collectivités territoriales

mardi 5 juin 2018.

 

A l’occasion d’un séminaire gouvernemental qui s’est tenu le lundi 4 juin 2018 sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, le gouvernement burkinabè a examiné la vision 2040 de la politique de décentralisation, sa stratégie décennale et son plan quinquennal.

Le gouvernement burkinabè se fixe pour objectif de poursuivre et d’approfondir la politique de décentralisation et ce, au bénéficie des populations locales.
Pour ce faire, 800 milliards de francs CFA sont prévus pour financer des projets structurants, dont 55% seront financés par les partenaires techniques et financiers (PTF) et 45% seront assurés par le budget de l’Etat, sur la base de la contribution qu’il apporte aux collectivités territoriales.

La mobilisation des 55% pour boucler le schéma de financement a été au cœur d’un séminaire gouvernemental qui s’est tenu le lundi 4 juin 2018 sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba THIEBA.
Au cours de cette rencontre, les membres du gouvernement ont passé en revue les différentes préoccupations inhérentes à l’opérationnalisation du plan quinquennal de décentralisation.

De l’avis de Paul Kaba THIEBA, « le plan quinquennal de décentralisation accompagne la stratégie décennale qui va permettre au gouvernement de financer à plus de 800 milliards de francs CFA en vue d’opérationnaliser nos communes et nos collectivités territoriales en leur donnant les moyens humains et financiers pour accomplir leur mission qui est le bien-être des populations locales ».

Pour y arriver, il a été convenu que le ministre en charge des finances discute avec son collègue chargé de l’administration territoriale sous la coordination du Premier ministère pour voir dans quelle mesure organiser une table ronde pour exposer la vision et les projets prévus aux PTF en vue leur contribution.

A l’écouter la stratégie décennale vise essentiellement à définir les moyens par lesquels la politique de décentralisation pourra être effective en prenant en compte plusieurs volets qui se rapportent aux questions de gouvernance, de gestion des ressources et d’assainissement, etc.

« La stratégie définit les grands axes de la politique et le plan quinquennal va cibler les objectifs les plus prioritaires sur une période de cinq ans », a expliqué le chef du gouvernement, tout en ajoutant que « l’essentiel est qu’on ne se disperse pas dans la mise en œuvre des projets ».

Pour lui, la recherche de financements pour la mise en œuvre des initiatives locales est une préoccupation constante des collectivités territoriales, d’où la volonté de l’exécutif de leur transférer les ressources pour que d’ici à l’horizon 2020, le taux de 15% puisse être atteint.

« Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), j’ai donné instruction à tous les ministères sectoriels de faire en sorte que tous les engagements que nous avons pris vis-à-vis des collectivités territoriales soient respectés », a-t-il insisté.

DCI/PM




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551