Gouvernement du Burkina Faso

« zéro corvée d’eau en 2020 », un challenge pour le Président du Faso

jeudi 24 mai 2018.

 

Le Premier ministre Paul Kaba THIEBA a présidé le vendredi 11 mai dernier en sa qualité de président, la revue du comité national de pilotage du Plan national de développement économique et social (PNDES). Cette revue, il faut le rappeler a constitué d’une part l’opportunité d’apprécier les performances à fin décembre 2017 et les perspectives d’action 2018-2020 de la mise en œuvre du PNDES, d’autre part, de permettre de prendre des décisions pertinentes afin de corriger les insuffisances constatées et d’accélérer le rythme de mise en œuvre de ce référentiel de développement.
Des acquis en matière d’accès à l’eau potable.

Le Président du Faso dans son Programme quinquennal, « bâtir avec le peuple, un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice » a pris des engagements forts pour le développement de son pays. Certes tous les secteurs restent prioritaires et il appartient alors au Gouvernement d’œuvrer à travers une politique volontariste, à l’atteinte des objectifs visés. Le Plan national de développement économique et social qui ambitionne d’ailleurs l’avènement d’une nation démocratique et prospère par le biais d’ « une transformation structurelle de l’économie national pour la mettre sur une nouvelle trajectoire de forte croissance, en réduisant profondément les inégalités sociales et la pauvreté rurale et urbaine ».

Le gouvernement Paul KabaThiéba, a mis en œuvre une politique de réalisations d’ouvrages hydrauliques pour Améliorer le cadre de vie, l’accès à l’eau, à l’assainissement et aux services énergétiques de qualité, voici un des objectifs du PNDES.

Dans le domaine spécifique de l’eau potable, l’ambition affichée, c’est de porter le taux d’accès à l’eau potable de 71% en 2015 à 79% en 2020. Cela ne peut se faire sans des ouvrages hydrauliques. Ainsi entre 2016, année du début de mise en œuvre du PNDES et 2017, le gouvernement Paul Kaba THIEBA a mis un accent particulier dans ce domaine ce qui a conduit à des acquis jugés satisfaisants.

En deux ans, ce sont 3693 forages neufs qui ont été réalisés et mis à la disposition des populations. Ce chiffre représente 49,24% de l’objectif du programme quinquennal du Président du Faso qui est de 7500 forages neufs d’ici à 2020. Pour les forages existants, 1786 d’entre eux ont été réhabilités pour rendre accessible l’eau potable aux populations.

En matière d’adduction d’eau potable, des efforts ont été fait et entre 2016 et 2017, ce sont environ 262,48 km de conduite d’eau qui ont posésen milieu urbain . L’accès à l’eau potable tant souhaité par les autorités, nécessite des dispositifs/équipements adaptés : aussi, toujours dans le souci de faciliter le collecte et le transport de l’eau, 219 nouveaux ouvrages hydrauliques ont vu le jour et 54 autres ont été réhabilités et concerne le système d’adduction d’eau potable simplifiés (AEPS) ou de point d’eau autonome (PEA).

Pour rapprocher le maximum possible cette denrée rare qu’est l’eau et réduire de manière significative la « corvée eau », 68 bornes ont été construites et mises à la disposition des populations des zones urbaines. Entre 2016 et 2017, ces réalisations ont permis un accroissement de la capacité de production de l’ONEA de l’ordre de 156 468 m3 /jour et d’amener le taux d’accès à cette ressource à 73,4% ; ce qui constitue une performance appréciable au regard de la cible fixée en la matière, de 73,5% en 2017.

Les retombées de ces actions du gouvernement en matière d’accès à l’eau potable des populations aura permis en deux ans, à 54441 nouveaux branchements au réseau d’adduction d’eau de l’ONEA.

Certes ces acquis sont importants et l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Le Gouvernement entend poursuivre ses efforts à travers des projets structurants pour que d’ici à 2020, l’eau potable soit accessible au maximum de Burkinabè aussi bien en milieu urbain que rural.

DCI/PM




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551