Gouvernement du Burkina Faso

Programme d’urgence du Sahel : 154,9 milliards de F CFA devront être injectés sur le terrain en 2018

jeudi 15 février 2018.

 

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a présidé la session extraordinaire du Comité d’orientation stratégique du Programme d’urgence du Sahel du Burkina Faso (PUS-BF) qui s’est déroulé le jeudi 15 février 2018, avec à l’ordre du jour l’examen et l’adoption du Plan de travail (PTA) 2018. Le Gouvernement compte injecter 154, 9 milliards dans la mise en œuvre du programme en 2018, sans oublier le fait qu’après six mois d’exécution, il a déjà été injecté sur le terrain 81 milliards de F CFA, avec 42% de taux d’exécution sur les activités retenues au titre 2017.

D’un coût de 455 milliards de F CFA, le Programme d’urgence du Sahel du Burkina Faso (PUS-BF) couvrant la période 2017-2020, se veut une réponse holistique au double défi socioéconomique et sécuritaire que vit cette partie du pays.
Réuni en session extraordinaire, présidée par le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, le jeudi 15 février 2018, le Comité d’orientation stratégique du PUS-BF a examiné et adopté le Plan de travail (PTA) 2018 mais également donné des orientations et des instructions pour sa mise en œuvre.

Selon la Secrétaire d’Etat, auprès du Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, chargée de l’Aménagement du territoire, Pauline ZOURE, un point a été fait en ce qui concerne la mise en œuvre des activités prévues dans le cadre du PUS-BF.

Sur ce sujet, elle a précisé qu’après six mois d’exécution, le Gouvernement a injecté sur le terrain 81 milliards de F CFA, avec un taux d’exécution de plus de 42% sur les activités retenues au titre 2017.

Elle a aussi ajouté qu’il est prévu 154, 9 milliards, en ce qui concerne le plan de travail de 2018, avec un gap de financement de près de 40 milliards qui sera mobilisé sur la base d’une table ronde avec les partenaires techniques et financiers.
« Nous avons véritablement un engagement des partenaires qui ont été satisfaits pour l’effort que le Gouvernement a consenti pour ce qui concerne le financement sur les seules ressources de l’Etat du plan de travail 2017. Nous avons beaucoup de partenaires qui se sont engagés à nous accompagner et à date nous estimons une contribution de près de 80 milliards qui peut être comptabilisée au titre de leur apport », a-t-elle mentionné.

Par ailleurs, elle a soutenu qu’en plus de l’organisation de la table ronde avec les partenaires techniques et financiers, plusieurs résolutions on été prises au cours de la rencontre dont la nécessité d’impliquer le génie militaire pour la mise en œuvre des activités en ce qui concerne les régions et les zones ou de graves problèmes d’insécurité persistent.

Une autre résolution qui a été retenue, à son avis, est l’inauguration des infrastructures qui ont déjà été construites en 2017, dans les mois à venir, notamment des Centres de santé et de promotion sociale ( CSPS), deux commissariats, des forages et des Adduction d’eau potable et simplifiée (AEPS) et les 80 hectares de périmètres maraichers aménagés, dans le cadre de ce programme.

« Dans tous les départements concernés par la mise en œuvre du programme, beaucoup de lignes ont bougé. Pour ce qui concerne le plan de travail de 2017, nous avons dans le pipeline, plus de 200 marchés avec l’ensemble des ministères concernés dans la mise en œuvre du PUS-BF, avec un taux d’exécution à la date d’aujourd’hui de près de 42%. C’est pourquoi, nous pensons que cela est véritablement satisfaisant », a déclaré Mme Pauline ZOURE.

Le PUS-BF a été adopté en Conseil des ministres du 21 juin 2017. Son lancement officiel a eu lieu le 03 août 2017 par le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, à Tongomaël, dans la province du Soum. Il constitue une réponse multisectorielle du Gouvernement face à la vulnérabilité économique et sociale des populations et à la dégradation de la situation sécuritaire dans la région du Sahel. Son objectif global est de contribuer à l’amélioration de la sécurisation des personnes et des biens et le développement économique et social dans ladite région.
DCI/PM




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551