Gouvernement du Burkina Faso

Aménagement de voiries urbaines : Un programme d’urgence pour relooker les routes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso

jeudi 2 novembre 2017.

 

Le Premier ministre Paul Kaba THIEBA a procédé le lundi 30 octobre 2017 à Ouagadougou, au lancement officiel des travaux d’aménagement et de bitumage des voiries urbaines parallèles à l’Avenue Babamguida. Il s’agit des Rues Wemba Poko (29-21) et 29.46 le tout longue d’1 km 600. Le lancement de ces travaux marque également le point de départ de la mise en œuvre d’un vaste programme d’aménagement de bien d’autres voies à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Huit mois, c’est le délai imparti à l’aménagement et au bitumage des Rues Wemba Poko(29-21) et 29.46 au quartier Wemtenga dans l’arrondissement 5 de la ville de Ouagadougou. La Rue Wemba Poko débute sur l’Avenue Charles De Gaulles au feu tricolore après la gare de la société de transport TSR, jusqu’au cimetière de Dagnoen au Sud. Quant à la Rue 29.46, elle longe le cimetière côté nord, pour rejoindre le Boulevard des Tangsoba.

Ces deux voies ont une longueur totale de 1,600 kilomètres et les travaux selon les autorités ont pour objectif, de décongestionner le Boulevard des Tangsoba et Charles De Gaulles, mais aussi de fluidifier le trafic tout en réduisant les risques d’accidents de la circulation. Ces deux voies selon la description technique du projet, seront revêtues de béton bitumineux, munies d’éclairage public, des ouvrages d’assainissement et de ralentisseurs. Une piste cyclable sera aménagée de chaque côté de la rue et environ 500 arbres seront plantés le long de la voie.

Les travaux seront exécutés par un groupement d’entreprises, Globex EKS, pour un coût de 3 168 049 851 de francs CFA. Le contrôle et la surveillance de ces travaux, sont assurés par le bureau Ted SARL pour un montant de 268 736 058 de francs CFA avec un délai d’exécution de 10 mois. Le ministre des infrastructures, Eric BOUGOUMA les a exhortés à tout mettre en œuvre pour assurer une bonne exécution des travaux et dans le respect des délais.

Un vaste et ambitieux programme

La construction de cette voie est une bonne nouvelle pour les autorités communales avec à leur tête, le maire central de la ville de Ouagadougou Armand Pierre Beouindé mais aussi pour les chefs coutumiers et les populations riveraines sorties nombreuses pour être témoins de cet événement. Ils ont traduit leur reconnaissance au gouvernement, et réaffirmer leur soutien à la mise en œuvre du programme présidentiel et du PNDES.

Pour le Premier ministre qui a donné le coup d’envoi des travaux, cette infrastructure entre dans le cadre d’un vaste programme de réhabilitation et de construction de voies dans les grandes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso dont l’état des réseaux routiers a atteint dit-il, un niveau avancé de dégradation. Nous avons l’ambition de redonner à ces villes, des voies dignes de ce nom, qui vont en plus fluidifier la circulation, vont contribuer à l’atteinte des objectifs du PNDES, notamment la transformation structurelle de notre économie en vue de créer une croissance forte, inclusive et durable, a indiqué Paul Kaba THIEBA.

La première phase de ce programme que nous lançons aujourd’hui dit-il, va permettre de réhabiliter 29 kilomètres de voiries à Ouagadougou et de construire 21 kilomètres de voies nouvelles dans la ville de Ouagadougou pour le bénéfice des usagers. Pour illustrer les propos du chef du gouvernement, le ministre des infrastructures évoque les travaux en cours dans les quartiers Tampouy, Bilbalogo, et bientôt à Karpala, et bien d’autres secteurs de la ville. Actions similaires à Bobo-Dioulasso ou depuis octobre, Paul Kaba THIEBA avait déjà procédé au lancement des travaux de construction et de réhabilitation de voiries urbaine.

Le lancement des travaux ce 30 octobre n’est pas un fait du hasard. Le 30 octobre 2014, rappelle-t-il, la jeunesse burkinabè a payé de son sang pour mettre fin à l’injustice, pour changer l’économie nationale, pour faire en sorte que le développement soit une réalité au Burkina. « Nous avons voulu à travers ce lancement, continuer l’insurrection sous d’autres formes, sur le plan de la bataille pour le progrès économique et social au Burkina », a-t-il insisté.

DCI/PM




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551