Gouvernement du Burkina Faso

Transformation laitière : Le groupe indien Rajarambapu compte implanter des usines au Burkina Faso

jeudi 13 juillet 2017.

 

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a accordé une audience au groupe indien Rajarambapu, le jeudi 13 juillet 2017. Spécialisé dans la transformation du lait, le groupe veut investir dans cette filière dans les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Un projet qui a rencontré l’assentiment du Chef de l’exécutif burkinabè. D’autres projets intéressent le groupe notamment la mise sur pied d’une unité d’aliments pour bétail et d’une unité semi-mécanique pilote de filature, la création d’une banque agricole pour le développement des coopératives, le développement des cultures de la grenadine, de la banane et des lentilles.

Présent au Burkina Faso sur invitation du ministre des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo KOUTOU, le groupe indien Rajarambapu ambitionne investir dans le pays dans la filière laitière. Pour ce faire, il compte monter des unités de transformations du lait. Le groupe l’a signifié au Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, au cours d’une audience, le jeudi 13 juillet 2017.

« Nous sommes en train de travailler avec le ministère des ressources animales pour voir dans quelles mesures nous pourrons contribuer à améliorer la qualité et la quantité de la production de lait dans les zones laitières de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou. Nous comptons aussi contribuer à la transformation de ce lait par la création d’unités et apporter notre expertise dans ce domaine aux agents de ce ministère », a expliqué le mentor du groupe, Javant PATIL.

Selon lui, Paul Kaba THIEBA a positivement accueilli cette initiative mais également l’esprit de collaboration avec le département technique du ministère en charge des ressources animales.
Puis d’indiquer que le groupe compte aider les producteurs laitiers à assurer la transformation du lait afin d’aboutir à une autosuffisance au niveau de cette denrée.
«  Il s’agira d’organiser le système de collecte de lait en mettant en place des centres de collectes afin de s’assurer que le lait produit sera de très bonne qualité et qu’il puisse être transformé en yaourt ou en poudre qui sera mis à la disposition de la population. Nous allons accompagner le système de marketing et voir comment ce lait peut occuper une place au niveau du marché burkinabè », a-t-il mentionné.

Outre le lait, le groupe nourrit d’autres projets pour les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Bagré.
A Bobo-Dioulasso, le groupe indien Rajarambapu compte implanter une usine d’aliments pour bétail et une unité semi-mécanique pilote de filature pourvoyeuse d’emplois pour les jeunes.
A Ouagadougou, il envisage d’appuyer les coopératives de producteurs de lait et de créer une banque agricole pour le développement de ces coopératives avec un appui conseil au niveau de cette banque.

Pour ce qui de Bagré, Rajarambapu prévoit de développer la culture de la grenadine, de la banane et des lentilles pour exportation.
Les équipes de prospection du groupe ont déjà effectuées des missions de prospection technique à Bagré et à Bobo-Dioulasso.

DCI/PM




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551