Gouvernement du Burkina Faso

Urbanisme et habitat : Le Gouvernement lance le Programme national de construction de logements

mardi 4 juillet 2017.

 

La vision du Gouvernement, calquée sur le programme présidentiel est faire de l’accès au logement un droit effectif d’ici 2020. Cette ambition a été matérialisée par le lancement officiel du Programme national de construction de logements (PNCL) qui est intervenu, le lundi 3 juillet 2017, dans la commune de Koubri, à quelques encablures de Ouagadougou. D’un coût global de 494 089 220 000 F CFA dont la part revenant à l’Etat s’élève à plus de 85 000 000 000 F CFA, l’ambition de ce programme est de réaliser, à terme, 40 000 logements socioéconomiques et collectifs à travers tout le territoire national.

40 000 logements socioéconomiques et collectifs à travers tout le territoire national. C’est l’ambition que s’est fixé le Gouvernement burkinabè. Pour y arriver l’exécutif compte sur son bras séculier qui est Programme national de construction de logements (PNCL), un ambitieux programme évalué à 494 089 220 000 F CFA dont la part revenant à l’Etat s’élève à plus de 85 000 000 000 F CFA. Le PNCL a été élaboré avec pour objectif de mettre en place un mécanisme d’accès aux logements décents pour toutes les catégories socioprofessionnelles.

Il comprend quatre composantes à savoir, entre autres, l’amélioration du cadre règlementaire et institutionnel, l’assistance à l’auto construction, l’amélioration de l’offre de logement qui comporte trois sous-composantes qui sont la construction de cités dans toutes les communes, la construction de cités mixtes de logement et la construction d’immeubles collectifs de logement.

Plusieurs idées ou innovations sont prévues dans le cadre de ce programme. Il s’agit du dispositif d’assistance à l’auto construction qui va permettre aux bénéficiaires de parcelles dans les principales villes, de choisir le logement à partir d’un catalogue de plans standard et de bénéficier d’un accompagnement technique et financier pour réaliser leur logement. Une autre innovation du PNCL est l’idée de coopératives d’habitat qui va permettre de développer l’épargne logement au bénéfice du secteur financier.

Le Programme veut développer le principe de mixité sociale pour éviter la balkanisation des villes en étendues de logements sociaux à côté de cité luxueuses.
Pour les grandes villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, le PNCL propose l’idée d’ouvrir de nouvelles perspectives en développant de nouveaux pôles urbains mieux organisés et maitrisés.
Une autre idée forte du Programme est le développement de cités dans les localités à forte potentialité économique en vue d’améliorer le cadre de vie et offrir des opportunités d’investissements immobiliers aux opérateurs locaux.
Le PNCL s’adresse à tous les Burkinabè résidents ou de la diaspora, aux travailleurs du public, du privé, du secteur informel et primaire.

La campagne d’inscription qui est une activité préliminaire du Programme s’est tenue du 5 avril au 5 mai 2017 et a permis d’enregistrer près de 240 000 demandes.
Selon le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, le PNCL est l’émanation Plan national de développement économique et social (PNDES) qui lui-même est calqué sur le programme du président du Faso, Roch Marc Christian KABORE. A son avis, ce programme est essentiel pour plusieurs raisons.

La première raison tient au fait que c’est un enjeu de justice sociale, un enjeu de lutte contre les inégalités car, selon lui, le droit au logement doit être acquis et il doit être garanti à tous les Burkinabè sans exclusif, en particulier nos compatriotes qui ont des revenus modestes.

La deuxième raison est d’ordre économique en ce sens que les économistes soutiennent que lorsque le secteur du bâtiment se porte bien cela veut dire que l’économie se porte très bien, compte tenu de l’impact du secteur du bâtiment et des travaux publics sur la croissance, sur l’activité économique, sur l’emploi.

« La construction de 40 000 logements étalée sur le mandat présidentiel est une avancée majeure pour la réalisation du PNDES mais également pour l’aboutissement des engagements du président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, vis-à-vis du peuple burkinabè. Je suis particulièrement et ému car c’est la première fois dans l’histoire de notre pays que nous allons avoir un programme d’une si grande ampleur, un programme aussi complet pour résoudre de manière définitive la question du logement au Burkina Faso. Le lancement du PNCL est le départ de la mise en œuvre de la politique du logement du gouvernement », a-t-il expliqué.

Pour Paul Kaba THIEBA, le PNCL va permettre aux revenus modestes notamment les personnes qui ont entre deux à trois fois le SMIG d’être propriétaires de logement.
Il a soutenu que la philosophie du PNCL est de faire reculer au maximum les zones d’habitation non-loties de manière à ce que le territoire national soit aménagé de manière tout à fait convenable selon les normes de l’urbanisme.

A entendre le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Maurice Dieudonné BONANET, la politique de logements sociaux devra survivre au programme en vue de garantir la satisfaction des besoins qui s’expriment, à travers un mécanisme approprié.

« Ce nouveau dispositif va permettre de renforcer les capacités de nos partenaires que sont les promoteurs immobiliers, tant nationaux qu’internationaux et d’assurer un encadrement rigoureux de de leurs activités. L’Etat jouera toute sa partition dans la mise en œuvre du programme, à travers la mobilisation du foncier et sa sécurisation ainsi que la viabilisation primaire des sites », a-t-il insisté.

DCI/PM




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551