Gouvernement du Burkina Faso

Burkina:Le FMI s’engage à soutenir la mise en œuvre du PNDES

lundi 10 octobre 2016.

 

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a reçu en audience le lundi 10 octobre 2016 dans la matinée, la Représentante résidente du Fonds monétaire international (FMI) au Burkina Faso, Madame Mame Astou SOW/DIOUF. Les relations entre le FMI et le Burkina Faso ont été au centre des échanges.

« C’est un honneur pour moi d’avoir pu rencontrer Son Excellence Monsieur le Président du Faso et discuter avec lui. Je l’ai félicité, lui, et par devers lui le peuple burkinabè pour avoir relevé le défi de la démocratie. Le Burkina Faso est maintenant cité en exemple dans tous les pays et cela se reflète positivement sur toute l’Afrique. J’ai aussi salué l’adoption du Plan national de Développement économique et social (PNDES) qui est aussi un grand défi », a indiqué Madame Mame Astou SOW/DIOUF à sa sortie d’audience.
« Le Fonds monétaire international (FMI) est engagé à soutenir la mise en œuvre de ce plan, et nous soutenons totalement ses objectifs. Le FMI a toujours été disposé à soutenir les autorités dans leurs activités pour œuvrer à augmenter les richesses du pays, la création d’emplois et aussi l’amélioration des conditions de vie des populations. Nous sommes toujours aux côtés du Burkina Faso pour cela », a-t-elle poursuivi.
Selon la Représentante résidente du FMI au Burkina Faso, les activités de son institution couvrent trois axes principalement.
Le premier axe, c’est le soutien financier, que nous faisons au travers de nos facilités élargies de crédits. Nous avons décaissé dans le cadre de ces facilités, déjà 15 milliards de dollars en 2016 sur un total de 18, 7 milliards, et le reste sera décaissé d’ici à la fin de l’année lors de la conclusion de la 6e revue.
Le deuxième axe du FMI c’est l’assistance technique et la formation.
Le troisième axe consiste pour le FMI à contribuer au suivi et au maintien de la stabilité macro-économique, la surveillance. Dans ce cadre, nous sommes amenés à jouer un rôle de conseiller économique pour le gouvernement, a-elle-précisé.
« Je suis vraiment engagée à ce que cette collaboration entre le gouvernement burkinabè et le FMI reste excellente », a rassuré Madame Mame Astou SOW/DIOUF.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551