Gouvernement du Burkina Faso

Fin de la 10e session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat/EPE

lundi 3 août 2009.

 

Le Premier ministre Tertius Zongo a présidé le vendredi 31 juillet 2009 la clôture de la 10e session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat consacrée aux établissements publics. Pendant deux jours l’Assemblée a examiné les états financiers et les rapports de gestion de 62 établissements et entendu les rapports d’explication de deux EPE. Malgré quelques insuffisances et difficultés relevées par le secrétariat de l’AGSE, la situation d’ensemble des EPE a été jugée satisfaisante pour l’exercice 2008.

L’analyse synthétique de la situation financière a en effet révélé une augmentation de 27% des recettes totales par rapport à 2007, une progression des dépenses budgétaires, un ratio de couvertures de 125,70% des dépenses par les recettes, et des dépenses contenues dans les limites des prévisions de crédits.
Les insuffisances et difficultés recensées par le secrétariat ont porté sur le fonctionnement des organes, la transmission des procès-verbaux des réunions des conseils d’administration, le séjour des présidents de conseils, l’information des autorités de tutelle sur les absences non justifiées d’administrateurs et la transmission des documents de fin d’exercice. Ces difficultés ont été en majorité résorbées avec la formation des responsables financiers des EPE sur la tenue de la comptabilité de l’ordonnateur et de l’agent comptable et l’élaboration du canevas type du rapport de gestion.
L’Assemblée générale a d’ailleurs félicité certains présidents de conseils d’administration pour les initiatives et efforts qu’ils ont déployés afin d’accompagner leurs structures dans la recherche de solutions aux difficultés rencontrées.

Au terme des deux jours de travaux, l’AGSE/EPE a pris des résolutions approuvant d’une part les rapports de gestion et les états financiers des 62 établissements publics de l’Etat et prenant d’autre part acte des rapports d’explication présentés par l’Ecole de formation et de perfectionnement en travaux publics et l’Office national des Aires protégées. Elle a autorisé les conseils d’administration de ces deux établissements à présenter leurs rapports de gestion à la prochaine assemblée générale. L’AGSE a également suggéré la poursuite de la formation des administrateurs et ordonnateurs des conseils d’administration.
L’Assemblée a enfin pris des recommandations portant sur l’apurement des arriérés de paiement des EPE, l’institution de bonnes pratiques en matière de gestion budgétaire, l’initiation de rencontres périodiques avec les différentes catégories d’EPE, et la mise en place des organes consultatifs aux seins des EPE.

En prononçant le discours de clôture de cette 10ème session de l’AGSE, le Premier ministre a réitéré ses félicitations aux instances dirigeantes des établissements publics de l’Etat pour les résultats positifs obtenus. Il a néanmoins souligné que cette relative embellie n’autorisait aucunement à baisser de vigilance. Pour le chef du gouvernement « le cap doit être maintenu comme le recommandent du reste les récentes turbulences de l’environnement économique international ».

Tertius Zongo a particulièrement insisté sur cinq éléments importants : il a appelé les dirigeants des EPE à faire preuve d’esprit de suite dans l’exécution des dépenses ; il a souligné l’esprit de complémentarité qui doit guider les EPE à travers l’organisation des réunions d’échanges qui amélioreraient la communication entre les différents acteurs impliqués dans la gestion des ressources publiques. Le Premier ministre a également relevé le fait que « seuls les établissements disposant d’une vision et d’un plan stratégique seront les plus à même de réaliser avec efficacité leurs perspectives de développement ». Il a rappelé le rôle crucial que jouent les universités publiques et le CNRST qui ont atteint un cap d’excellence reconnue lors des différents concours du CAMES. Le Premier ministre s’est senti interpellé par la situation du FESPACO qui a fêté cette année ses quarante ans et s’est dit sensible à l’idée de consacrer à cette manifestation un moment de bilan afin de déterminer les modalités adéquates pour un encadrement plus professionnel des intervenants de ce secteur.
Le chef du gouvernement a enfin souligné qu’il ne manquera pas de suivre avec la plus grande attention les réflexions en cours dans les autres secteurs notamment au niveau de la santé, du développement rural, et de la communication et culture pour mieux accompagner le pays dans ses ambitions de réaliser une croissance accélérée.

S’adressant aux administrateurs, Tertius Zongo les a invités à percevoir le fait d’appartenir à un conseil d’administration comme une marque de considération et à prendre conscience de ses exigences. « Le président du Faso et moi-même accordons une grande importance à l’Assemblée générale des Sociétés d’Etat ; c’est une instance qui fait école dans la sous-région et nous devons en être fiers » a-t-il conclut.




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551