Gouvernement du Burkina Faso

Lancement du livre blanc 2008 sur la Fonction Publique

lundi 6 juillet 2009.

 

Le premier ministre Son Excellence Tertius ZONGO a procédé le samedi 27 juin 2009, au lancement du 1er livre blanc sur la Fonction Publique burkinabè. La cérémonie a eu lieu à Koudougou, chef lieu de la région du Centre-Ouest, à la faveur de la 3ème grande conférence de l’administration publique, organisée par le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat.

L’administration publique est au carrefour de la création de beaucoup de richesses pour la nation et tous ses acteurs devraient prendre suffisamment conscience de cette réalité et adopter les comportements qui leur permettent de contribuer toujours plus au développement. C’est le message fondamental qui est ressorti des interventions des différentes personnalités lors de la rencontre de Koudougou. En effet, un changement de mentalité, privilégiant la transparence, la bonne gouvernance, la culture du résultat doit être développé à tous les niveaux de l’administration publique pour qu’elle ne soit plus simplement « une administration d’initiés, où une poignée de personnes qui croient connaître les règles pour les dicter aux autres » cultivent l’opacité et forment le nid de la corruption.

A Koudougou, le lancement du livre blanc 2008 sur la Fonction publique a été précédé de la projection du film « le fauteuil » du réalisateur Missa HEBIE. Une articulation ingénieuse du programme que le Premier ministre a particulièrement appréciée.

Le « fauteuil » est avant tout un film qui réhabilite la femme burkinabè commise à de hautes fonctions. Comme le précise le synopsis, c’est un film qui met en exergue « une nouvelle race d’hommes et de femmes, déterminés à faire du travail et de l’effort continu un sacerdoce ». Le fauteuil dénonce notamment la corruption, le favoritisme, la gabegie et bien d’autres maux qui minent l’administration publique burkinabè. La publication officielle du livre blanc 2008 a constitué l’autre acte de la 3ème grande conférence de la Fonction publique.
La cérémonie a été l'occasion de remettre la coupe du fonctionnaire

La communication au centre d’une administration transparente

La réalisation et la publication de cet ouvrage met en relief le vent de changement qui souffle au Ministère de la Fonction Publique en conformité avec la lettre de mission assignée au Ministre. Avec la publication du livre blanc, les fonctionnaires en quête permanente d’informations disposent désormais d’un guide et d’un repère authentique à même de répondre à leurs interrogations.

Pour le Ministre Soungalo OUATTARA de la Fonction Publique, le livre blanc va contribuer à assurer la transparence, à gagner la confiance des usagers, à conférer à son ministère plus de crédibilité car l’information juste est à la portée du citoyen. L’ouvrage, préfacé par Son Excellence Monsieur le Premier ministre est composé des principaux points suivants :

La présentation générale du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat ; l’accès aux emplois dans la Fonction Publique, la gestion des carrières ; la politique de protection sociale des agents de la Fonction Publique, vers une gestion stratégique des ressources humaines et pour terminer, la Fonction Publique en chiffre.

Le Premier ministre s’est réjouit de l’engagement de la Fonction Publique à rendre annuelle sa Grande Conférence et a surtout souhaité que la publication annuelle du livre blanc s’inscrive dans la durée. Pour lui, c’est un outil qui permettra d’améliorer les performances et la qualité des services publics rendus.

Il a souhaité que le grand public fasse preuve d’indulgence lorsqu’il découvrira quelques incohérences dans les chiffres notamment, car il s’agit d’une première expérience et l’amélioration viendra au fil des éditions.
L’important selon lui c’est de quitter une administration d’opacité pour aller vers une administration transparente et cela ne peut se faire sans la communication. Pour Tertius ZONGO « rien ne peut se faire sans la communication. C’est nouveau dans notre univers, mais je dois dire que la communication c’est ce qu’il y a d’important, à partir du moment où vous avez besoin des autres pour avancer. Comment voulez-vous qu’ils avancent si vous ne leur dites pas ce qui se passe, où vous voulez aller et comment vous voulez y parvenir. S’ils contribuent à l’atteinte des objectifs, il faut également que vous leur rendiez compte …. ».

A noter que le chef du gouvernement a exhorté la nouvelle génération à avoir une pensée pour les devanciers aux divers postes de l’administration publique qui ont travaillé dans des conditions plus difficiles et qui continuent à apporter leur contribution pour une Fonction Publique plus forte.




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551