Gouvernement du Burkina Faso

Sortie recréative du personel du Premier ministère

mardi 9 juin 2009.

 

Le Personnel du Premier Ministère a renoué samedi dernier avec la sortie annuelle des travailleurs. Plus de 70 personnes ont effectué le samedi 6 juin 2009, une sortie touristique dans la région du plateau central. Partis tôt le matin de ce début de week- end avec le Secrétaire général de l’institution à la tête de l’équipe, les travailleurs sont allés successivement qui à la découverte, qui à la redécouverte du barrage de Ziga, du site de sculpture sur granit de Laongo et du parc animalier de Ziniaré.

C’est à l’étape de Laongo que Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, à la surprise générale des travailleurs a rejoint le groupe, histoire de lui témoigner sa solidarité.

La sortie annuelle des travailleurs est une activité qui figure en bonne place dans les annales de l’institution depuis 1998. Dans sa formule initiale, elle s’effectuait sur deux jours, soit du samedi au dimanche. Après une trêve de 2006 à 2008, elle vient de reprendre et sous une nouvelle formule qui veut qu’elle se déroule en un jour et de préférence dans une contrée pas très éloignée de Ouagadougou.

La sortie annuelle des travailleurs est un cadre qui favorise les contacts entre les travailleurs et leur permet à un moment d’aller au-delà des simples rapports de hiérarchie pour mieux se découvrir et se comprendre ; l’objectif final étant l’épanouissement de chacun dans le travail, et le renforcement de l’esprit d’équipe.

A Ziga, l’équipe a pu visiter le site et tout le circuit de traitement de l’eau du barrage. On peut sommairement retenir que le barrage qui s’étend à perte de vue (près de 40 km), alimente aujourd’hui 2/3 des besoins en eau courante de la ville de Ouagadougou. Outre Ouagadougou, Ziga dessert également certaines zones voisines du barrage et la ville de Ziniaré. 72000 m3 d’eau sont quotidiennement pourvus par le barrage pour la consommation de la capitale. Ziga aussi, c’est 150 milliards de Fcfa d’investissement au plan technique et social.

Après Ziga, cap a été mis sur Laongo, dans un univers granitique riche de toutes les formes et de toutes les expressions. Là, l’équipe a découvert que derrière les formes humaines, animales et tous ces objets péniblement et parfois grossièrement taillés dans la dure roche, se cachaient des messages philosophiques et moraux d’une grande valeur instructive. C’est également à Laongo que le chef du gouvernement a fait l’agréable surprise aux travailleurs, en arrivant juste au moment où ceux-ci s’apprêtaient à prendre un déjeuner bien champêtre.

Le parc animalier de ziniaré a été la dernière étape de cette sortie récréative des travailleurs du Premier Ministère qui, somme toute, ont fait preuve d’endurance, galvanisés sans doute par la curiosité de voir. Voir ces animaux, des plus inoffensifs aux plus féroces comme ce tigre qui dissimulait mal sa nervosité. La solidité du fer des barbelés ainsi que leur hauteur en disaient du reste long sur la capacité d’attaque du félin.
Le retour au Premier Ministère a eu lieu aux environs de 17h 30 minutes.

Les enseignements d’une telle initiative selon le Premier Ministre :

« Comme je le dis souvent, la vie au service c’est plus que travailler ensemble. C’est une famille et pour renforcer cet esprit de famille, il est quelque fois indiqué de sortir du cadre du service pour trouver un cadre où on voit les gens autrement qu’on les voit au bureau.

Je suis sûr que cette sortie a permis de découvrir les uns et les autres sous des jours tout à fait différents. Et il faut que cette vision se renforce parce que c’est un élément subjectif qui est important lorsqu’on veut une cohésion du groupe, car dans le groupe ce qui me semble important c’est cette cohésion. Par conséquent, il est clair qu’au niveau des responsables du Premier Ministère, ce sont des initiatives qu’il faut encourager.

Il est surtout nécessaire de tirer les leçons en voyant comment réellement on peut profiter de cette initiative. Vous le savez, il n’y a jamais d’initiative qui ne comporte pas des avantages et des inconvénients. C’est à nous de voir où sont les inconvénients et comment on peut mieux les maîtriser pour que les points positifs soient plus importants.

J’attends après cette visite, les évaluations des uns et des autres. Cela permettra de voir comment vous pensez que de telles choses peuvent se reproduire et de quelle autre manière ».




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551