Gouvernement du Burkina Faso

MINISTÈRE DE LA PROMOTION DE LA FEMME : Une stratégie de communication pour soigner l’image du département

jeudi 5 juillet 2012.

 

Il s’est tenu, le vendredi 29 juin 2012 à Ouagadougou, un atelier de la stratégie de communication du ministère de la Promotion de la femme (MPF). La rencontre avait, entre autres objectifs, de recueillir les amendements en vue d’améliorer le document.

« Nous avons avec le temps, constaté que beaucoup de gens ne connaissent pas le ministère de la Promotion de la femme. Quels sont ses mandants, ses missions et quelles est son utilité dans le paysage ministériel au Burkina Faso » ? C’est en ces termes que la ministre de la Promotion de la femme (MPF), Nestorine Sangaré a situé le contexte de la tenue de l’atelier de la stratégie de communication du ministère qui a ouvert ses travaux. Si des efforts constants déployés par le département de la promotion de la femme ont permis d’engranger des acquis certains en matière d’éducation, de santé et de protection sociale, la problématique des inégalités entre l’homme et la femme demeure. De ce fait, la réduction de ces inégalités nécessite une action de communication sur la jouissance effective des droits civique, civil, politique, économique et social ; d’où l’intérêt de disposer d’une stratégie de communication propre au ministère. Selon le consultant Jean-Baptiste Ilboudo, ce plan comporte trois volets.

Le premier concerne la communication interne qui commande à ce que le ministère ait une vision. « Elle doit s’appuyer sur une culture organisationnelle, sur un socle de valeur pour développer des canaux de communication à l’intérieur pour décloisonner les directions », a-t-il expliqué. Le second volet qui est la communication externe vise à soigner l’image du département. « Il faut qu’on montre que le ministère est actif et produit des résultats », a-t-il poursuivi. Quant au dernier volet, il vient en appui à la politique sectorielle du ministère qui est la Politique nationale genre (PNG), adopté en juillet 2009.

Il s’agit d’amener les acteurs internes, externes aussi bien le public afin qu’ils aient des comportements favorables à l’égalité et à l’équité entre l’homme et la femme. Ainsi, les participants ont à partir du document apporté des réponses, en prenant en compte la femme dans le processus de développement ; en faisant mieux comprendre aux différents publics-cibles la mission du ministère, ses stratégies et le rôle complémentaire entre les acteurs ; en accompagnant la PNG et, en favorisant la communication et une approche inclusive autour des réformes déclenchées par le MPF. « Aujourd’hui, je me réjouis vivement de voir que ce vœu est en train d’être accompli afin de permettre à mon département de renforcer l’esprit de corps au sein du personnel et refléter aux yeux de l’opinion publique sa véritable image », s’est félicitée la ministre, Nestorine Sangaré. Elle a salué le dévouement et l’abnégation exemplaires de l’équipe des consultants qui a mené l’étude, ainsi que la qualité du rapport provisoire soumis à l’appréciation.

Paténéma Oumar OUEDRAOGO

Sidwaya




Copyright 2003-2009 © Premier Ministère du Burkina Faso. Tous droits réservés - Contactez-nous
03 BP 7027 Ouagadougou 03 - Tel : (226) 50324889/90/91 - Fax : (226) 50330551