Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Discours du Premier Ministre > CONSEIL DE CABINET SPECIAL SUR LE BILAN DE L’ACTION GOUVERNEMENTALE : (...)

CONSEIL DE CABINET SPECIAL SUR LE BILAN DE L’ACTION GOUVERNEMENTALE : Introduction de son Excellence Monsieur B. Luc Adolphe TIAO

lundi 30 avril 2012

Dans le cadre de la préparation de sa Conférence de presse sur le bilan de l’An I de son gouvernement, le Premier ministre Beyon Luc Adolphe TIAO a convoqué un conseil de Cabinet spécial qu’il a présidé le mardi 24 avril de 10 heures à 12 heures. A l’introduction de ce conseil de Cabinet spécial, il a informé les membres du Gouvernement qu’il a convié la presse ce mardi 24 avril pour échanger avec elle sur le bilan de l’action gouvernementale un an après son installation.

Au terme de la séance de travail, l’équipe gouvernementale a procédé à une évaluation critique des grandes activités mises en œuvre au cours des douze mois écoulés, tiré les leçons et fixé les perspectives en termes de défis à relever.
Au chapitre des acquis, le Premier ministre a résumé les principaux résultats obtenus ainsi qu’il suit :

-  par des méthodes simples fondées sur le pragmatisme et une bonne approche de la communication, le Gouvernement a dissipé les doutes, suscité la confiance d’une majorité des Burkinabè et des partenaires techniques et financiers ;

-  il a réussi à renouer le dialogue social avec les syndicats, les organisations de la société civile, les forces vives dans les régions et avec les partis politiques ;

-  il a ramené la paix sociale en restaurant l’autorité de l’Etat malgré les épiphénomènes toujours persistants ;

-  il a, en sommes, relevé des défis qui n’étaient pas évidents sur les plans politiques, économiques et social.

Ensuite, le Chef du Gouvernement s’est prononcé sur le chemin qui reste à parcourir par son équipe pour répondre aux préoccupations des Burkinabè.
De façon globale, il invite le Gouvernement à imprimer un rythme plus rapide à la mise en œuvre des politiques cadres que sont le programme du Président COMPAORE et la SACDD notamment. En effet, le Gouvernement reste fortement interpelé sur de nombreuses questions dont les plus pressantes concernent : la vie chère, la sécurité alimentaire, la sécurité des personnes et des biens, l’emploi des jeunes, l’éducation, la mal gouvernance, la corruption, la fraude, la santé, les infrastructures routières, etc.

Au titre des perspectives, le Premier ministre TIAO a invité les membres de son Gouvernement à œuvrer dans la cohésion et une plus forte synergie pour relever tous ces défis et à donner plus de visibilité et de lisibilité à l’action de l’exécutif.

Version imprimable