Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Discours du Premier Ministre > Allocution de son excellence monsieur le premier ministre, chef du (...)

Allocution de son excellence monsieur le premier ministre, chef du gouvernement à l’occasion de la clôture de la 19eme session de l’assemblée générale des sociétés d’état

mardi 5 juillet 2011

-  Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
-  Mesdames et Messieurs les Membres de l’Assemblée générale de sociétés d’Etat ;
-  Honorables invités ;
-  Mesdames et Messieurs ;
Nous voilà rendus au terme des travaux de la 19ème session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat. Je tiens à relever la minutie et la rigueur avec lesquelles vous avez examiné les états financiers de l’exercice 2010 et la pertinence des résolutions et recommandations prises pour améliorer la compétitivité et la viabilité financière de nos sociétés d’Etat. La qualité du rapport qui vient de nous être délivré, malgré la brièveté du temps, l’atteste à suffisance. Cette prouesse a été possible, il ne fait aucun doute, grâce à vos diverses mais combien riches contributions.

Vous avez tout au long des travaux, donné la preuve de votre attachement à ces sociétés qui contribuent de manière évidente à la formation de la valeur ajoutée globale. Je voudrais vous adresser mes vives félicitations pour votre engagement manifeste.

A l’ouverture de cette session, j’indiquais que l’année 2010 a été favorable à l’activité économique malgré quelques contraintes externes. Une telle situation s’est reflétée dans les résultats globaux de nos sociétés. Le chiffre d’affaires global a progressé de 14% même s’il ressort un résultat net en baisse d’environ 10% comparativement à l’exercice écoulé. L’année 2011 a démarré avec des turbulences aux plans interne et externe. Cette situation contrariera à coup sûr les anticipations de croissance de nos sociétés d’Etat qui devront en outre, faire face à l’exacerbation de la compétition mondiale et régionale.
Leur salut proviendra de leur capacité à conduire et à maîtriser les changements. Pour ce faire, il y a des exigences à remplir. Il s’agit :
1) du renforcement continu des capacités managériales ;

2) de l’élaboration et de la mise en œuvre d’un cadre d’actions cohérent et proactif ;

3) de la mise en place d’une intelligence d’entreprise permettant à la société de disposer d’une base d’informations sur la branche d’activité, sur les évolutions technologiques et sur celles des marchés ;

4) de la modernisation des outils de gestion comptable et financière ;

5) du renouvellement continu des équipements pour être en phase avec l’évolution et la nature des prestations ;

6) de la formation continue des ressources humaines ;

7) de la mise en œuvre d’une stratégie de communication adéquate et offensive.

-  Mesdames et Messieurs els Administrateurs,
-  Mesdames et Messieurs les Directeurs généraux,
Je suis persuadé que vous prenez toute la mesure des défis qui vous attendent et reste convaincu de votre engagement à toujours créer les conditions d’expansion de nos sociétés d’ETAT. Le Gouvernement pour sa part, jouera pleinement sa partition pour les accompagner à un niveau d’équipement souhaitable, à un moment où l’économie nationale amorce une étape de diversification de ses sources de croissance et de recettes d’exportation et à un moment où de nombreux chantiers s’ouvrent pour l’émergence du Burkina.
M’adressant particulièrement à vous, Présidents de conseil d’administration et Directeur généraux de sociétés, je vous invite à une application stricte et totale des décisions issues de cette 19ème session.

J’en appelle à votre sens de responsabilité et de rigueur. Vous devrez dans le cadre de vos obligations statutaires œuvrer d’avantages à l’atteinte des objectifs d’émergence et de leadership que nous assignons désormais à nos sociétés.

Avant de terminer mon propos, je voudrais vous transmettre à toutes et à tous, les félicitations de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat.
Sur ce, je déclare close, au nom de Son Excellence Monsieur le Président du Faso, la 19ème session d’ l’Assemblée générale des sociétés d’Etat.

Je vous remercie.

Ouagadougou, le 1er juillet 2011

Version imprimable