Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Ministères > Ministère chargé des Relations avec le Parlement et des Réformes politiques : (...)

Ministère chargé des Relations avec le Parlement et des Réformes politiques : Bongnessan Arsène Yé a pris service

samedi 30 avril 2011

La passation de service entre Bongnessan Arsène Yé nommé ministre d’Etat, ministre chargé des Relations avec le Parlement et des Réformes politiques, et Mme Cécile Béloum, ministre sortante des Relations avec le Parlement, a eu lieu le 26 avril 2011 sous le regard du secrétaire général du gouvernement, Yacouba Barry.

Le ministère chargé des Relations avec le Parlement est fusionné à celui des Réformes politiques. Bongnessan Arsène Yé, ministre d’Etat, est le nouveau chef de ce département. Il a été installé dans ses nouvelles fonctions par le secrétaire général du gouvernement sortant, Yacouba Barry. Ainsi, la ministre sortante chargée des Relations avec le Parlement a cédé sa place après trois ans de service rendu à la nation. A la cérémonie de passation, l’ambiance était détendue. La parenté à plaisanterie entre Bobos et Peuls s’y est invitée. Le nouveau ministre après avoir déclaré qu’il ne s’attendait pas à faire un discours a finalement prononcé « un long » mot qui a fait dire au secrétaire général sortant, Yacouba Barry, que « si le Bobo avait préparé un discours, mon programme était foutu ».

Le sourire aux lèvres, la ministre Cécile Béloum a remercié ses collaborateurs de leur appui et leur a demandé d’utiliser les mêmes abnégation et dévouement au profit de son successeur. Elle a réaffirmé au nouveau ministre de sa disponibilité à l’accompagner dans ses nouvelles missions. « Que Dieu Tout-puissant vous oriente, qu’il vous guide », a-t-elle souhaité au ministre entrant. Pour le nouveau ministre, Cécile Béloum a contribué à l’atteinte des résultats au sein de son ministère et également à la mise en forme finale des documents sur les réformes politiques. « Avec l’expérience que vous avez, nous comptons sur vous pour que vous puissiez nous aider dans le travail que le chef de l’Etat et le chef du gouvernement ont bien voulu nous confier », a indiqué Bongnessan Arsène Yé.

- Boureima SANGA

Sidwaya

Version imprimable