Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Discours du Premier Ministre > Discours de Son Excellence Monsieur Tertius ZONGO, Premier Ministre, Chef (...)

Discours de Son Excellence Monsieur Tertius ZONGO, Premier Ministre, Chef du Gouvenrement à l’occasion de l’installation de la Commission Interministérielle de Défense du Territoire

lundi 14 février 2011

• Monsieur le Secrétaire Général de la Défense Nationale ;

• Messieurs les membres de la Commission Interministérielle de Défense du Territoire ;

• Mesdames et Messieurs ;

Chaque pays se doit de définir une politique de Défense nationale en tenant compte de ses réalités et de ses ambitions. Il est par conséquent de la responsabilité de l’Etat de mettre en œuvre cette politique de défense.

Pour le commun des Burkinabé, la défense est exclusivement une affaire d’hommes en armes. Si tant est que la défense, dans son sens le plus large, désigne l’ensemble des moyens et des actes que prend une communauté humaine pour préserver son espace vital, garantir la sécurité des biens et des personnes et assurer en tout temps l’approvisionnement en produits de première nécessité, alors les forces de défense et de sécurité ne peuvent, à elles seules, assurer efficacement cette tâche.

La défense est autant militaire que civile ; elle est armée, économique, sociale, culturelle, etc… et engage de ce fait tous les fils et toutes les filles de la nation.

Mesdames et Messieurs,
La commission interministérielle qui sera installée officiellement ce jour, vient s’insérer dans la chaine de défense comme une cellule de veille. Elle s’attèlera, dans son travail, à fournir les éléments de renseignement nécessaires à la prise de décision sur les questions de défense prises au sens large.

Aussi, l’installation de la commission interministérielle de défense du territoire constitue-t-elle une avancée dans la mise en œuvre de la politique nationale de défense en ce que celle-ci va contribuer à favoriser une meilleure identification et un meilleur traitement des menaces contre la sécurité civile et militaire de notre territoire.

La Commission de défense du territoire, dont la mission réside dans la collecte des menaces contre la sécurité civile et militaire au niveau national, a un grand rôle à jouer dans la mise en œuvre de la politique nationale du Burkina Faso en matière de défense. Vous comprenez alors, chers membres de la Commission, l’immensité du travail qui vous attend.

La tâche est à la fois ardue et exaltante mais vous bénéficierez certainement de l’appui constant et réel du Gouvernement dans l’exécution de votre mission. Vous ne pouvez faillir car vous avez la confiance, et donc le soutien, du premier responsable de vos Ministères respectifs et je voudrais vous féliciter pour avoir mérité cette confiance.

Chers membres de la commission Interministérielle de défense du territoire ;
Vous allez évoluer dans un domaine sensible et complexe. Les plus hautes autorités du pays savent pouvoir compter sur votre discrétion, votre engagement et votre esprit d’initiative, toutes choses qui permettront d’atteindre les résultats escomptés.

C’est en espérant que vous saurez individuellement et collectivement mériter la confiance que l’Etat place en vous que je déclare installée, ce jour 11 février 2011, la Commission Interministérielle de Défense du Territoire et vous renvoie à vos tâches.

Ouagadougou, 11 février 2010

Je vous remercie.

Version imprimable