Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Ministères > GOUVERNANCE LOCALE ET ATTEINTE DES OMD : Identifier les priorités en eau, (...)

GOUVERNANCE LOCALE ET ATTEINTE DES OMD : Identifier les priorités en eau, hygiène et assainissement

mercredi 2 février 2011

En vue de consolider la gouvernance locale et réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), la région WaterAid en Afrique de l’Ouest a tenu sa 4e conférence internationale sur l’atteinte des OMD au niveau local. Placée sous le thème « renforcer la gouvernance locale pour atteindre les OMD en eau, hygiène et assainissement », cette rencontre qui réunit, du 31 janvier au 4 février 2011, les acteurs locaux, ceux de WaterAid et des ONG et institutions intervenant dans le secteur, permettra aux participants d’échanger sur les expériences des différents pays afin d’identifier les actions prioritaires à mener d’ici à 2015.

Ils sont 780 000 Africains, dont 4 000 en Afrique sub-saharienne, les enfants qui meurent chaque jour du fait de maladies diarrhéiques provenant pour près de 88% de l’utilisation d’eau insalubre. Afin d’inverser une telle tendance, WaterAid Afrique de l’Ouest a développé une initiative visant la localisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Est particulièrement visé, l’OMD Assainissement dont l’atteinte devra permettre de réduire de moitié le nombre de personnes sans accès à l’eau potable et l’assainissement en 2015.

A en croire Mariame Dem, directrice régionale WaterAid pour l’Afrique de l’Ouest, au rythme actuel des progrès, cela ne sera envisageable qu’en 2084. D’où la nécessité de mener des actions plus ciblées et plus efficaces en vue d’obtenir des résultats plus efficients. C’est ainsi que, dans le but de faire le bilan de ce qui a déjà été fait et d’identifier les priorités pour élaborer un plan d’action prenant en compte l’engagement des parties prenantes, il se tient à Ouagadougou, du 31 janvier au 4 février 2011, la 4e conférence internationale sur l’atteinte des OMD au niveau local.

Cadre d’échanges et de réflexion, cette rencontre dont les travaux ont été ouverts par Toussaint Abel Coulibaly, ministre délégué burkinabè chargé des Collectivités territoriales, est centrée sur le renforcement de la gouvernance locale en vue de l’atteinte des OMD. Elle est ainsi placée sous le thème : « Renforcer la gouvernance locale pour atteindre les OMD en eau, hygiène et assainissement. »

S’accorder sur les grandes actions à mener d’ici à 2015

Les discussions porteront sur le renforcement des capacités locales, l’efficacité des politiques de décentralisation, l’engagement citoyen dans les processus de prise de décisions locales et la meilleure identification des financements locaux pour les actions de développement. Ceci afin de permettre de partager les expériences des pays et promouvoir les bonnes pratiques en matière de gouvernance locale, réfléchir sur les défis actuels rencontrés par les communes dans la fourniture des services en vue d’y apporter des solutions.

La conférence devra également être mise à profit pour déterminer les nouvelles approches et politiques pour les reproduire, les mettre à l’échelle, et pour s’accorder sur les grandes actions à mener d’ici à 2015. Des approches efficaces de renforcement de la gouvernance seront ainsi identifiées et adoptées, un plan d’action général et consensuel élaboré, les partenariats entre acteurs du secteur et les organisations de la société civile renforcés en vue d’améliorer les services d’Accès en eau potable, assainissement et hygiène (AEPAH). L’un des résultats attendus des travaux de la 4e conférence internationale est aussi, et non des moindres, l’acceptation et le soutien par les acteurs du secteur de la stratégie du Centre régional d’apprentissage sur les services décentralisés en eau et assainissement.

Les participants à la 4e conférence sont issus de WaterAid, des autres ONG et institutions intervenant dans le secteur, des autorités gouvernementales des pays de l’Afrique de l’Ouest, des représentants des communes et des acteurs au développement intéressés.

Juste PATOIN

Le Pays

Version imprimable