Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > L’Hôpital National Blaise Compaoré officiellement inauguré

L’Hôpital National Blaise Compaoré officiellement inauguré

mercredi 27 octobre 2010

Le nouveau centre hospitalier universitaire sis à Tingandogo dans la périphérie de Ouagadougou a été officiellement inauguré le lundi 25 octobre 2010 en présence des plus hautes autorités du pays et du ministre des affaires étrangères de la République de Chine Taïwan. C’est le Premier ministre Tertius Zongo qui a révélé le nom de cette infrastructure qui est « Hôpital National Blaise Compaoré ».

Cette importante réalisation est le fruit de l’excellente coopération et de l’amitié qui existent entre la Chine Taïwan et le Burkina. La vision qu’a eue le Président du Faso de doter le Burkina d’une infrastructure sanitaire moderne qui répond aux standards internationaux, a été partagée et soutenue par la Chine Taïwan qui a accepté de financer et de superviser la construction de cet hôpital dont le coût est évalué à 45 milliards de francs CFA.

Bâti sur une superficie de 16 ha sur un total de 114 ha appartenant au ministère de la Santé, l’hôpital a une capacité d’accueil de 600 lits et comprend un pool administratif, un pool des services cliniques, un pool des services chirurgicaux et spécialités chirurgicales, un pool des services médico-techniques, des services généraux (cuisine, buanderie) et un héliport. Il est également prévu des services universitaires (amphi et internat). Les lieux de cultes n’ont pas été oubliés avec l’érection d’une église, d’une mosquée et d’un temple.

L’hôpital va permettre d’offrir des soins de santé spécialisés, sécurisés et de qualité. Il va contribuer à réduire les évacuations sanitaires vers l’extérieur, constituer un centre d’excellence dans le domaine des soins dans l’espace UEMOA, et assurer une formation adéquate des ressources humaines en santé.

Avant l’ouverture de l’hôpital au public en 2011, les autorités du ministère de la Santé procèdent au recrutement du personnel qui sera chargé de son fonctionnement. Une partie du personnel suivra une formation pointue dans une structure sanitaire de la Chine Taïwan.

Version imprimable