Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Discours du Premier Ministre > Discours à la clôture de la 18ème session de l’Assemblée Générale des sociétés (...)

Discours à la clôture de la 18ème session de l’Assemblée Générale des sociétés d’Etat

vendredi 25 juin 2010

• Mesdames et Messieurs les Membres de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat ;

• Distingués invités ;

• Mesdames et Messieurs ;

Au terme des travaux de la 18ème session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat, je voudrais reconnaître et relever la sincérité et la richesse des discussions qui ont caractérisé l’examen des rapports de gestion et des états financiers de nos sociétés d’Etat.

Le rapport de synthèse qui vient de nous être présenté retrace avec fidélité et professionnalisme les importantes décisions que nous avons prises pour consolider les bonne pratiques en matière de gestion afin de garantir à nos sociétés des résultats encore meilleurs.

• Mesdames et Messieurs les membres de l’Assemblée générale des sociétés ;

A ce moment précis d’achèvement de nos travaux, qu’il vous plaise que j’insiste encore sur quelques éléments qui me paraissent essentiels. Ils ont trait :

-  Premièrement, à la nécessité d’instaurer une plus grande transparence dans la gestion des ressources et de procéder à une analyse approfondie des facteurs de risque et de réussite. A cet effet, le contrôle interne s’avère indispensable et l’application du nouveau canevas de présentation des rapports des commissaires aux comptes, adopté par l’ordre des experts comptables, ne doit pas souffrir de délai d’application ;

-  deuxièmement, à la compétitivité de nos sociétés. Celle-ci requiert une stratégie offensive de marketing quelque soient les domaines d’intervention de nos sociétés. Le coût de production et de prestation est aussi un élément déterminant de cette compétitivité. Aussi voudrais-je encourager certaines de nos sociétés à mettre en œuvre la stratégie du « faire-faire » au regard de leur compétence technique distinctive ;

-  troisièmement, à l’amélioration continue de la qualité des ressources humaines, car la productivité du travail renforce la compétitivité de l’entreprise ;

-  quatrièmement enfin, à la bonne gestion de nos sociétés qui reste assujettie au respect strict des ratios et normes en la matière. Nos sociétés ont fait des avancées dans certains cas, mais il reste encore du chemin à parcourir. A cet effet, je les invite à poursuivre leurs efforts.

En tout état de cause, je voudrais ici vous assurer de la disponibilité du Gouvernement à accompagner les initiatives prises pour renforcer la viabilité de votre outil de production. Dans cette perspective, il sera bien attentif aux différents programmes de renforcement des équipements qui lui seront soumis.

• Mesdames et Messieurs les administrateurs et dirigeants et travailleurs des sociétés d’Etat ;

La culture de la bonne gouvernance dans laquelle nous nous sommes engagés est de plus en plus une réalité dans nos actes au quotidien et devra s’enraciner définitivement. Vous en avez donné la preuve par la mise en œuvre des recommandations et résolutions prises lors de la dix-septième session. J’attends encore de vous la même détermination pour l’exécution de celles que nous venons de prendre au cours de cette session qui s’achève.

Je ne saurais terminer mon propos sans souligner ma satisfaction quant à notre collaboration avec l’Ordre National des Experts Comptables et Comptables Agréés (ONECCA). En effet, c’est grâce à la disponibilité et aux conseils éclairés de ses membres ainsi que des indicateurs de suivi qu’ils ont bien voulu mettre à la disposition de nos sociétés que celles-ci ont pu atteindre les résultats remarquables que nous avons enregistrés.

Je félicite enfin le secrétariat de l’Assemblée Générale des Sociétés d’Etat ainsi que tous les acteurs qui, à divers niveaux, ont apporté leurs contributions au succès de la présente session.

Sur ce, et au nom de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président de l’Assemblée Générale des sociétés d’Etat, je déclare close, la 18ème session de l’Assemblée Générale des Sociétés d’Etat. Je vous donne rendez-vous pour la 19ème session en juin 2011.

Je vous remercie.

Ouagadougou, le 25 juin 2010.

Version imprimable