Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Discours du Premier Ministre > DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR TERTIUS ZONGO, PREMIER MINISTRE, CHEF (...)

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR TERTIUS ZONGO, PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT A L’OCCASION de la 6ème édition de la Semaine Nationale de l’Internet et des technologies de l’information et de la communication

vendredi 11 juin 2010

• Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;

• Mesdames et Messieurs les Présidents d’Institutions ;

• Messieurs les Anciens Chefs d’Etat ;

• Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;

• Mesdames et Messieurs les Chefs de mission Diplomatique ;

• Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales et Interafricaines ;

• Distingués Partenaires au Développement ;

• Mesdames et Messieurs les Membres des Organisations non Gouvernementales et de la Société Civile ;

• Honorables invités ;

• Mesdames et Messieurs ;

Je voudrais avant tout propos, saluer votre présence à cette cérémonie de lancement de la 6ème édition de la Semaine Nationale de l’Internet et des autres technologies de l’information et de la communication.

Cette semaine est le prolongement de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information, célébrée chaque année au mois de mai, pour commémorer la création de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). Elle poursuit aussi l’objectif de sensibiliser l’opinion publique sur l’importance des questions évoquées lors du Sommet Mondial sur la Société de l’Information qui s’est déroulé en deux phases à Genève en 2003 et à Tunis en 2005.

Aussi, voudrais-je saisir cette occasion pour réaffirmer solennellement l’adhésion pleine et entière du Burkina Faso aux principes définis lors de ce Sommet. Ces principes, faut-il le rappeler, portent sur l’édification d’une société de l’information à dimension humaine, solidaire et privilégiant le développement, afin que chacun puisse, partout, créer, obtenir, utiliser et partager l’information et le savoir pour ainsi réaliser l’intégralité de son potentiel.

Cette Journée mondiale a été célébrée cette année au Burkina par l’organisation de la première « Journée de solidarité numérique » dont l’objectif est de réduire la fracture numérique, notamment en récoltant des ordinateurs et des logiciels chez des généreux donateurs pour les redistribuer à des groupes spécifiques qui en disposent très peu ou pas du tout.

Mesdames et Messieurs,
Honorables invités,
Les technologies de l’information et de la communication sont devenues un facteur essentiel dans les relations économiques, sociales, culturelles et politiques, en même temps qu’un atout déterminant dans le processus de développement intégral durable, et un facteur important pour l’impulsion du mouvement de progrès et de modernité dans notre monde en mutation.

Conscient de cela, le Burkina Faso a adopté en octobre 2004, une cyberstratégie nationale. Elle vise à favoriser la convergence des politiques de développement des télécommunications, de l’informatique et de l’audiovisuel, de même qu’à garantir une large diffusion des TIC et la mobilisation de leur potentiel au profit des stratégies nationales de développement.

Aussi, dans la dynamique de l’édification d’une société de l’information inclusive au Burkina Faso, la politique de mon Gouvernement est mise en œuvre à travers les cinq (05) axes opérationnels suivants :

• Premier axe : la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel complet et adapté aux objectifs de l’édification d’une société de l’information ;

• Deuxième axe : le développement d’une infrastructure de base, large bande ;

• Troisième axe : le renforcement de l’expertise nationale et la promotion des e-emplois et d’une industrie locale de services basés sur les TIC ;

• Quatrième axe : le développement de l’offre de services dans le domaine des communications électroniques et des services en ligne ;

• Cinquième axe : la mobilisation de l’ensemble de la société dans un processus d’appropriation des TIC pour obtenir un impact significatif sur la productivité.

Ces grandes orientations, à la faveur de la stabilité politique et des réformes entreprises ont permis d’enregistrer des progrès substantiels. C’est notamment :

-  la mise en place progressive du cadre juridique de la société de l’information afin de mettre en confiance les citoyens et de créer un environnement propice à la concurrence et aux investissements ;

-  la finalisation, en cours, d’une étude technique, économique, juridique et institutionnelle de la faisabilité d’une épine dorsale mutualisée large bande en fibre optique, reliée à tous les pays voisins du Burkina Faso et pouvant servir pour le transport de la voix, des données et de la vidéo jusque dans chaque chef lieu de commune ;

-  le renforcement et l’extension du réseau informatique national de l’administration (RESINA) ;

-  l’achèvement d’une étude organisationnelle, juridique, économique et financière visant la création d’une Agence Nationale de Promotion des TIC ;

-  l’augmentation de la télédensité nationale fixe et mobile ;

-  l’augmentation du débit de la bande passante en international qui dépasse les 600 Mbit/s aujourd’hui ;

-  la poursuite de la mise en ligne de l’administration et le développement de services en ligne ;

-  La finalisation, en cours, de cinq (05) cyberstratégies sectorielles, dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’administration, du commerce et du développement rural ;

-  l’organisation chaque année de la Semaine nationale de l’Internet et des autres TIC (SNI), ce qui nous réunit aujourd’hui.

Mesdames et Messieurs,
Honorables invités,
Au cours de cette 6ème édition de la SNI, Ouagadougou abritera du 17 au 19 juin 2010 la 3ème édition du Forum panafricain sur le partage des meilleures pratiques dans le domaine des technologies de l’information et de la communication pour le développement.

Ce forum, initiative du Burkina Faso et organisé en collaboration avec Microsoft Afrique et avec l’appui de l’Union Européenne, se penchera cette année sur la problématique de la cybersécurité afin de créer la confiance dans l’utilisation des services de la société de l’information en Afrique.

Le but de ce Forum est d’établir une plate-forme pouvant permettre aux gouvernements africains, aux institutions qui les conseillent et aux praticiens des TIC, d’échanger leurs expériences, d’apprendre les uns des autres, de s’inspirer de cas pratiques réussis, provenant d’autres pays en vue de les répliquer.

Mesdames et Messieurs,
Honorables invités,
Je me réjouis du thème de cette 6ème édition de la SNI consacré au Commerce et qui répond à un besoin de renforcement de l’expertise nationale en TIC qui est un des six grands axes de notre cyberstratégie.

Avec l’avènement des technologies de l’information et de la communication, l’activité du commerce connaît un tournant décisif grâce à des applications de plus en plus sophistiquées qui sont porteuses d’opportunités et de développement.
Le Burkina Faso qui a compris très tôt que les TIC ont un potentiel de facilitation et de promotion du commerce, a mis en place en 1997 un Trade point au niveau de l’Office National du Commerce extérieur (ONAC), qui est un centre permanent de contacts commerciaux et d’ouverture économique du Burkina Faso sur le monde.

Je souhaite que l’ensemble des entreprises burkinabè prennent conscience de l’impact positif que peuvent avoir les TIC (notamment l’ordinateur, le courrier électronique, l’Internet et leurs applications) sur leurs activités.

Il est donc primordial que cette 6ème édition de la SNI permette de mener la réflexion sur les multiples entraves à l’expansion des TIC dans le secteur commercial, d’interpeller et de sensibiliser tous les acteurs concernés sur les avantages que notre pays pourrait tirer à travers une mobilisation du potentiel des technologies de l’information et de la communication au profit du commerce.

Mesdames et Messieurs,
Honorables invités,
Je voudrais saisir l’opportunité que m’offre cette tribune pour adresser les encouragements du Gouvernement à tous les acteurs du secteur qui oeuvrent inlassablement pour la transition de notre pays vers une société de l’information et du savoir. Je les invite à poursuivre et à intensifier leurs efforts.

Je voudrais remercier spécialement le parrain de cette 6ème édition de la SNI, Monsieur Lassiné DIAWARA qui, par son sens de l’initiative et de la créativité, donne l’exemple d’un secteur privé, conscient de son rôle dans la modernisation de la gestion de l’économie.

Mes remerciements vont également à la Commission de l’UEMOA, aux Ambassades de Chine et de France, à Microsoft et à tous ceux qui ont tenu à apporter leur contribution pour la réussite de cette semaine nationale. C’est notamment l’ARCE et les opérateurs de télécommunications au Burkina Faso.

Je remercie tout particulièrement les professionnels du secteur et les partenaires qui ont fait le déplacement de Ouagadougou afin de témoigner leur sympathie pour notre pays et leur détermination à nous accompagner dans nos efforts pour la mobilisation du potentiel des TIC au profit de notre développement économique et social. Il s’agit notamment de l’Institut de l’Industrie de l’Information qui conduit une délégation de 11 industriels et professionnels taïwanais du secteur à la présente semaine.

Quant aux acteurs nationaux du secteur et aux grands utilisateurs des TIC qui ont accepté de participer à cette 6ème édition, je ne doute pas un seul instant qu’ils sauront faire de cette semaine nationale une réussite pour eux-mêmes et pour la promotion et la vulgarisation des TIC dans notre pays.

Je ne saurais terminer cette allocution sans féliciter les organiseurs de cette 6ème édition de la SNI. Il ne fait aucun doute que les activités qu’ils ont prévues contribueront à sensibiliser le maximum de Burkinabè.

Sur ce, je déclare lancées les activités de la 6ème édition de la Semaine Nationale de l’Internet et des technologies de l’information et de la communication.

Je vous remercie pour votre attention.

Version imprimable