Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
Le Premier Ministre Luc Adolphe Tiao présente la SCADD à la Banque Mondiale




Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Ministères > Epidémie de méningite au Burkina : 630 décès au 11 avril 2010

Epidémie de méningite au Burkina : 630 décès au 11 avril 2010

mercredi 21 avril 2010

Notre pays fait actuellement face à des foyers d’épidémie de méningite. C’est ainsi qu’au cours de la période allant du 1er janvier au 11 avril 2010, un total cumulé de 4421 cas suspects dont 630 décès ont été déclarés dans l’ensemble des formations sanitaires du pays.

Cinq districts sanitaires sont actuellement en épidémie tandis que dix sont en alerte. Le renforcement de la surveillance épidémiologique a permis d’identifier dans les premiers districts sanitaires, le Neisseria meningitidis A, comme germe responsable de l’épidémie par les laboratoires de références.

Ceci a permis la mise en œuvre de campagnes de vaccinations réactives de masse dans les districts concernés à l’aide du vaccin antiméningococcique A+C, entraînant ainsi une baisse significative du nombre de cas de méningite dans ces districts.

La poursuite de la surveillance épidémiologique et les investigations des cas de méningite ont permis à nos laboratoires de références d’identifier une nouvelle souche de méningocoque, il s’agit de Neisseria meningitidis X, qui a été retrouvé dans des échantillons provenant de dix districts sanitaires. Les malades souffrant de méningite due au méningocoque X présentent les mêmes signes que les autres formes de méningite.

Il n’existe à ce jour dans le monde, aucun vaccin contre le Neisseria meningitidis X. Les antibiotiques retenus dans le protocole thérapeutique national et actuellement utilisés dans les formations sanitaires sont efficaces contre cette forme de méningite. Les stratégies recommandées pour faire face à cette situation sont :

- la consultation précoce dans les formations sanitaires en cas de signes évoquant la méningite ;

- le renforcement des stocks de médicaments dans les formations sanitaires pour une prise en charge gratuite des cas de méningite ;

- l’information et la sensibilisation des populations pour une adhésion effective aux dispositions prises par les structures de santé pour une gestion efficace de cette situation.

René Sebgo DCPM/Santé Chevalier de l’Ordre de mérite

Version imprimable