Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Ministères > Logements sociaux : La "brique H", une technologie de construction (...)

Logements sociaux : La "brique H", une technologie de construction économique

vendredi 26 mars 2010

Des techniciens du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, ainsi que des experts du domaine de la construction de bâtiments, accompagnés de journalistes, ont visité, le mercredi 24 mars 2010, le chantier des logements économiques de Somgandé au secteur n°25 de Ouagadougou. Sur le site, les bâtiments sont érigés en "brique H", une nouvelle technologie de construction dont l’aspect économique est mis en exergue.

Un procédé de construction de logements aux avantages multiples. Ainsi a-t-on défini la nouvelle technologie de construction avec la brique "H". Il s’agit d’une méthode de construction avec des briques ayant la forme de la lettre de l’alphabète H, c’est-à-dire dont les extrémités dans le sens de la longueur ne sont pas fermées. La technologie a été inventée par un architecte malien, Gaoussou Traoré. Quant à la vulgarisation de la technologie, le Burkina Faso est en avance sur le pays de l’inventeur.

En vue de faire découvrir l’innovation, des techniciens ont initié mercredi 24 mars 2010, une visite sur le site du chantier de construction des logements économiques, sis au secteur n°25 de Ouagadougou. La visite a été conduite par des responsables du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme (MHU) et du Centre de gestion des cités (CEGECI).

Après le constat sur le terrain, les techniciens ont énuméré les avantages de la technologie de la brique H. Selon le directeur général de la CEGECI, Bruno Djiguemdé, la technologie permet de résoudre l’inaccessibilité des logements au Burkina Faso. "Avec cette méthode, on économise sur plusieurs matériaux de construction sans pour autant affecter la qualité du bâtiment", a souligné Djiguemdé. En effet selon lui, une brique H coûte 30% moins cher que la brique ordinaire à la confection. En outre, la maçonnerie ne nécessite ni l’utilisation de joints, ni l’arrosage.

"A cela, il faut ajouter que la méthode procure plus de confort thermique et acoustique dans la mesure où les creux de la brique sont remplis de terre", précisent les promoteurs de la technologie. Ils ont également mentionné que la construction résiste au feu car la terre ne brûle pas. A entendre le directeur central du contrôle au MHU, président du conseil d’administration du CEGECI, Gilbert Kibtonré, il s’agit d’une technologie sûre qui mérite d’être vulgarisée sur toute l’étendue du territoire burkinabè. M. Kibtonré a cité entre autres avantages de la technologie de la brique H, son aspect écologique et de créateur d’emplois.

Pour sa part, l’inventeur de la technologie, Gaoussou Traoré, architecte-urbaniste malien, confirme que son invention est positivement appréciée par les spécialistes du bâtiment. La preuve, la technologie a été sélectionnée et a déjà remporté plusieurs prix internationaux. L’architecte urbaniste estime que l’innovation est en mesure de favoriser le développement de l’Afrique. Le site des logements économiques de Somgandé a une superficie d’environ six hectares. Il va abriter 154 logements. La première phase du projet a coûté près de 842 millions F CFA.

La part supportée par la Banque de l’Habitat sur fonds propres, s’élève à 777 millions de francs CFA. Après la construction, les villas de type F3 seront vendues à 8,5 millions F CFA et celles de type F4, à 16 millions F CFA. De l’avis du PCA du CEGECI, plus de 770 personnes ont souscrit à ces villas. En rappel, le projet logements économiques est initié par le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, dans le programme 10 000 logements sociaux du gouvernement.

Alban KINI (alban-kini@yahoo.fr)

Sidwaya

Version imprimable