Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Les grands défis de la Cour des Comptes présentés au Premier ministre (...)

Les grands défis de la Cour des Comptes présentés au Premier ministre Christophe DABIRE

mercredi 10 avril 2019

Le Chef du Gouvernement Christophe DABIRE a reçu ce mardi 9 avril 2019, une délégation de la Cour des Comptes conduite par le premier président de l’institution. Au cours de cette visite de courtoisie, Jean Emile SOMDA ses collaborateurs sont venus féliciter le Chef du Gouvernement pour sa nomination d’une part, d’autres part, lui présenter la Cour des comptes, ses acquis et surtout les nombreux défis qui attendent l’institution créée en 2002.


La mission générale de la Cour des comptes est de contrôler, de veiller à la bonne utilisation des deniers publics, de faire en sorte que les finances publiques de l’Etat soient bien gérées conformément aux règles prévues par la loi. Mais cette mission est en passe de connaitre des améliorations liées à la mise en œuvre du budget programme aux nouvelles dispositions sous régional.

Ce qui était au coeur des échanges entre le Premier Ministre Christophe Dabiré et la délégation de la Cour des Compte conduite par son Premier Président Jean Emile Somda. Pour lui, « l’institution est actuellement dans une phase transitoire parce qu’il y a beaucoup de réformes à l’échelle national et sous régional qui tiennent aux exigences des directives de l’UEMOA et aux exigences du passage au budget programme ». Cela va apporter au niveau de la Cour beaucoup de changements dans les méthodes de travail et toute une autre organisation en termes de ressources humaines et matériels.

Pour l’aboutissement de ce processus dira le Premier Président de la Cour des Comptes, les conseils avisés du Chef du Gouvernement sont les bienvenus. Christophe Joseph Marie Dabiré a d’ailleurs souhaité qu’un accent particulier soit mis sur la communication entre le Gouvernement et l’institution d’où la tenue très bientôt d’un séminaire gouvernemental sur le budget programme. Objectif de ce séminaire, mettre tout le monde au même niveau de compréhension a précisé Jean Emile Somda.

La nouvelle dynamique va donc mobiliser les 22 juges et la dizaine de vérificateurs qui animent actuellement la Cour des Comptes. Désormais, la Cour ne doit plus simplement faire « des contrôles de conformité et de légalité mais aller au-delà en évaluant les performances à travers le budget programme » et même une évaluation des politiques publiques pour voir si celles-ci sont efficaces et surtout de faire une certification des comptes de l’Etat. Pour ce faire, la Cour des Compte devra connaitre un renforcement de ses ressources humaines a dit le Premier président Jean Emile Somda qui salue des échanges très fructueux avec Christophe Joseph Marie Dabiré.

DCI / PM

Version imprimable