Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Le Premier Ministre reçoit les ministres en charge de la Santé de la (...)

Le Premier Ministre reçoit les ministres en charge de la Santé de la CEDEAO

mardi 6 octobre 2009

Le Premier ministre, son excellence Tertius Zongo, a reçu en audience, vendredi 2 septembre 2009, une délégation de ministres de la CEDEAO en charge de la Santé. Conduite par le ministre burkinabè de la santé, Seydou Bouda, cette délégation est venue rendre compte au Premier ministre, de la tenue de leurs travaux sur la surveillance intégrée des maladies et leur riposte.

AOuagadougou a abrité, vendredi 2 octobre 2009, une réunion ministérielle sur le renforcement de la surveillance des maladies prioritaires et la riposte aux frontières de 13 pays de l’Afrique de l’Ouest et des zones transfrontalières. A l’issue de leurs travaux, une délégation de ces ministres chargés de la santé est allée rendre visite au Premier Ministre, son excellence Tertius Zongo. Selon le porte-parole de la délégation, Allah Kouadio Rémi, ministre ivoirien de la Santé et de l’hygiène publique, cette visite avait pour objectif de faire au Premier ministre, le point sur les travaux de leur réunion sur la surveillance intégrée des maladies et leur riposte.

L’occasion a été également saisie par la délégation ministérielle pour exprimé sa gratitude à l’Etat burkinabè qui a consenti à l’organisation de la réunion dans le pays. "En termes de santé, l’Afrique de l’Ouest est structurée. La CEDEAO a un organe spécialisé en matière de santé. Il s’agit de l’organisation ouest-africaine de la santé qui permet aux différents pays membres, d’harmoniser leur politique de santé afin de soustraire les populations de l’espace économique des maladies", a expliqué le ministre ivoirien.

Et le Premier ministre, a-t-il poursuivi, est totalement en phase avec cette stratégie. S’exprimant sur la catastrophe suite aux inondations du 1er septembre 2009, M. Kouadio a déclaré que : "Il s’est passé quelque chose de très douloureux pour le Burkina Faso. Tous les pays de la sous-région sont solidaires des populations burkinabè. Chaque fois que nous pourrons faire quelque chose pour les soulager ou réparer les dégâts, nous le ferons". Les ministres ont salué, par la voix de leur porte-parole, la prompte réaction du gouvernement face à la catastrophe, ainsi que le courage des Burkinabè. Ils se sont rendus à l’hôpital Yalgado où ils ont pu découvrir les dégâts des inondations.

Version imprimable