Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Insécurité au Burkina : les personnes vivant avec un handicap apportent leur (...)

Insécurité au Burkina : les personnes vivant avec un handicap apportent leur soutien

samedi 3 novembre 2018

La Coalition des Associations des Personnes Vivant avec un Handicap (CAPVH) a tenu ce matin une marche de soutien aux Forces de Défense et de Sécurité à Ouagadougou et dans les chefs-lieux de régions. Dans la capitale cette marche les a conduits au Premier Ministère où les membres de la coalition ont remis au Premier Ministre représenté par son Directeur de cabinet un mémorandum.

Dans le document remis à Mamadou SEREME, Directeur de Cabinet du Premier Ministre, la Coalition Nationale des Associations des Personnes vivant avec un Handicap a salué l’engagement patriotique et la détermination du gouvernement à défendre aux côtés des FDS l’intégrité territoriale, la souveraineté nationale, les valeurs de la république. Ils ont par ailleurs clamé leur soutien aux FDS qui au prix d’énormes sacrifices font face aux forces du mal. Ils disent témoigner par cette activité leur engagement à leur côté en vue de mener une bataille sans merci contre les groupes terroristes au Burkina Faso.

La coalition a aussi invité l’ensemble des Burkinabè à s’engager dans cette lutte « Burkinabè de tout bord, de l’intérieur et de l’extérieur, la lutte contre le terrorisme n’est pas l’affaire du gouvernement, des FDS, ce n’est pas la lutte d’un camp. C’est une lutte patriotique qui nous concerne tous. »

Également ils appellent la jeunesse à ne pas se laisser piéger par les fausses raisons qu’ils utilisent pour justifier leurs actes criminels. « La terreur et une propagande faussement islamique ont été, jusqu’ici, les stratégies utilisées par ces bandits de grand chemin pour recruter et embrigader des jeunes, mais aussi pour inspirer la peur à ceux qui refusent de la suivre dans son entreprise criminelle » a soutenu Issa SAWADOGO premier vice-président de la coalition.

« Notre pays est attaqué et chacun doit comprendre qu’il est un soldat en réserve ... et doit apporter les renseignements utiles pour aider notre patrie à sortir de cette impasse qui n’a que trop duré » a-t-il poursuivi.

En retour le Directeur de Cabinet à saluer cette contribution des Personnes vivant avec un handicap et les a rassuré que le mémorandum sera transmis aux plus hautes autorités du pays.
DCI/PM

Version imprimable