Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Exécution du portefeuille de la Banque mondiale : Le Burkina Faso enregistre (...)

Exécution du portefeuille de la Banque mondiale : Le Burkina Faso enregistre la meilleure performance en Afrique

mardi 2 octobre 2018

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a accordé une audience au Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso, Pierre LAPORTE, le mardi 2 octobre 2018. Les deux personnalités ont discuté de bien de sujets notamment l’insécurité alimentaire et la performance du pays des Hommes intègres en ce qui concerne le portefeuille de la Banque mondiale. Il est ressorti que le Burkina Faso a enregistré la meilleure performance en Afrique en ce qui concerne l’exécution du portefeuille de l’institution, soit un taux de 36%.

Le Burkina Faso a enregistré la meilleure performance en Afrique en ce qui concerne l’exécution du portefeuille de la Banque mondiale, soit un taux de 36%, a avoué le Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso, Pierre LAPORTE, à l’issue de cette audience.

Selon lui, les deux Parties ont convenu de travailler de concert afin de poursuivre cette performance.
« Chaque sous, chaque dollars qu’on décaisse est un appui supplémentaire pour aider à la réduction de la pauvreté », a-t-il ajouté.

Pour lui, le montant du portefeuille de la Banque mondiale pour le Burkina Faso est d’environ deux (02) milliards de dollars US en ce moment, mais pour le cycle actuel qui est de trois (03) ans ce montant est d’un (01) milliards de dollars US.
« Il y a toujours des instruments supplémentaires que pour le Burkina Faso peut actionner pour accéder à d’autres fonds au niveau de la Banque mondiale », a précisé M. LAPORTE.

Un autre sujet qui a meublé la discussion entre Paul Kaba THIEBA et Pierre LAPORTE est la question de l’insécurité alimentaire.

« Le Burkina Faso a connu une année difficile. L’année dernière, le pays a connu une baisse d’environ 11% de sa production. Cette année les perspectives sont meilleures en termes de production. La Banque mondiale a assuré le Premier ministre qu’elle va donner un appui pour aider le gouvernement à gérer cette situation. Le montant de cet appui sera connu d’ici un (01) à deux (02) mois », a fait savoir le Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso.

DCI/PM

Version imprimable