Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Situation nationale au Burkina FASO : Le chef du gouvernement consulte les (...)

Situation nationale au Burkina FASO : Le chef du gouvernement consulte les leaders religieux

vendredi 14 septembre 2018

Le Premier Ministre, Paul Kaba THIEBA, a rencontré les responsables de la Fédération des associations islamiques du Burkina(FAIB), dans l’après-midi de ce jeudi 13 septembre 2018. La situation nationale marquée notamment par une insécurité de plus en plus récurrente ces derniers temps a été au cœur des échanges. Le chef du gouvernement appelle à une union sacrée, et à des prières pour que règne la paix dans le pays.

« Au nom du gouvernement et à mon nom propre, je voudrais traduire ici, toute la gratitude de l’exécutif aux responsables de la Fédération des associations islamiques du Burkina pour leurs conseils avisés et surtout leurs prières au quotidien pour la paix et l’unité au Burkina Faso » a confié le Premier Ministre, Paul Kaba THIEBA, à la sortie de l’entrevue. Il a indiqué que l’entretien ne pouvait que se porter sur la situation sécuritaire du pays, parce qu’elle est préoccupante.

En retour c’est avec beaucoup d’intérêt qu’il dit avoir a reçu les sages conseils de la part des responsables de l’organisation faitière de la communauté musulmane. Des conseils mais aussi un engagement ferme à accompagner le gouvernement par des prières en faveur de la paix et de l’unité des fils et filles de ce pays. Il s’est voulu aussi reconnaissant envers les responsables de la FAIB pour les bénédictions qu’ils ont toujours formulé en faveur de la paix au Burkina Faso, surtout que le pays traverse des moments difficiles. « C’est dans la paix, l’unité et la cohésion que doivent vivre les filles et fils de notre pays, dans notre histoire commune », a-t-il martelé.

Pour lui, la priorité du gouvernement n’a pas changée. C’est le développement harmonieux du pays qui doit se poursuivre en dépit des difficultés. Ce développement à son avis, c’est la construction des routes, des écoles, des centres de santé, des barrages et surtout, la quiétude des Burkinabè. L’occasion faisant le larron, il a réitéré l’appel à l’union sacrée des citoyens du Burkina Faso, toute chose qui va aider à surmonter les divers obstacles du développement qui se posent avec acuité en ce moment.

Le secrétaire exécutif national de la FAIB, Cheick Sidiki Mohamed KONE a au nom de la délégation rencontré, salué cette initiative du Premier ministre de consulter toutes les communautés pour échanger sur la situation nationale. Il a aussi réaffirmé l’engagement de sa structure aux côtés du gouvernement afin d’apporter sa contribution à l’unité nationale et l’insécurité sous toutes ses formes au Burkina Faso.

A noter que cette consultation va s’élargir aux autres communautés religieuses et coutumières.

DCI/PM

Version imprimable