Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Inclusion sociale : Pour une autonomisation sociale et économique des (...)

Inclusion sociale : Pour une autonomisation sociale et économique des personnes vivant avec un handicap 

mercredi 20 juin 2018

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a ouvert, au nom du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, le panel entrant dans le cadre du Forum national des personnes vivant avec un handicap, le mercredi 20 juin 2018. Placé sur le thème  central : « Autonomisation sociale et économique des personnes vivant avec un handicap : état des lieux et perspectives », ce forum est une tribune d’analyses et d’échanges sur les obstacles à la mise en œuvre effective des dispositions juridiques et des politiques existantes en faveur des personnes vivant avec un handicap.

Expression d’un des engagements pris par le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE dans son programme présidentiel dans l’optique de réduire les inégalités sociales, le Forum national des personnes vivant avec un handicap a ouvert ses travaux, le mercredi 20 juin 2018.

Placé sur le thème  central : « Autonomisation sociale et économique des personnes vivant avec un handicap : état des lieux et perspectives », il a pour objectif de permettre aux personnes vivant avec un handicap et à toutes les parties prenantes d’analyser et d’échanger sur les obstacles à la mise en œuvre effective des dispositions juridiques et des politiques existantes en faveur des personnes vivant avec un handicap.
Il s’agira surtout de proposer des solutions pour une meilleure protection et autonomisation des personnes vivant avec un handicap au Burkina Faso.


Selon le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, qui a ouvert les travaux dudit forum, au nom du président du Faso, le Plan national de développement économique et social (PNDES) en son axe stratégique 2 intitulé « développer le capital humain »
, consacre une part importante à la protection et à la promotion des personnes vivant avec un handicap.

A cet égard, il a mentionné que le gouvernement met en œuvre une politique spécifique qui obéit à un double objectif en faveur des personnes vivant avec un handicap : garantir la solidarité de la nation à nos compatriotes dont la situation de handicap nécessite des prestations spécialisées ou des mesures d’accompagnement et favoriser, organiser l’autonomie de tous ceux qui peuvent s’intégrer dans la vie ordinaire, en éliminant ou en diminuant les obstacles qui la contrarient, en valorisant les potentialités de chacun et en mettant en œuvre les principes de lutte contre la discrimination.

« Nous voulons substituer un modèle pour la vie autonome dans une société accessible à un modèle de la réadaptation qui imputerait le handicap aux seuls individus, sans se soucier de leur environnement. Cette volonté politique, est le signe que mon gouvernement s’est résolument engagé à créer des conditions favorables pour faire de la société burkinabè, une société solidaire et de progrès », a-t-il expliqué.

Des mesures en faveur des personnes vivant avec un handicap

Conscient que les personnes vivant avec un handicap constituent cette frange de la population davantage confrontées à des difficultés d’ordre social, sanitaire et économique, il a indiqué que le gouvernement a pris des mesures de concert avec les partenaires techniques et financiers et la société civile pour les accompagner.

Il s’agit notamment de l’adoption de la loi n°012-2010/AN du 1er avril 2010 et ses décrets d’application qui apportent des mesures sociales aux personnes handicapées dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’emploi et des transports, de la mise en place un dispositif de prise en charge, de protection et de promotion des droits des personnes handicapées ( un Secrétariat d’Etat chargé des affaires sociales, des personnes vivant avec un handicap et de la lutte contre l’exclusion ; un Conseil national multisectoriel pour la protection et la promotion des droits des personnes vivant avec un handicap (COMUD/Handicap) pour le suivi des engagements de protection et de promotion des droits des personnes vivant avec un handicap, etc.)…

En termes de perspective, il a fait savoir qu’il est prévu dans le cadre du PNDES, d’accroître la proportion des personnes vivant avec un handicap actives occupant un emploi de 2,2% en 2015 à 50% en 2020 et la proportion d’étudiants en situation de handicap bénéficiant d’un appui spécifique de 11% en 2015 à 50% en 2020.

« Mon gouvernement est déterminé à atteindre ces objectifs. C’est un enjeu économique car les personnes vivant avec un handicap apportent leur contribution à la formation de la richesse nationale. C’est un enjeu de solidarité et de progrès pour notre modèle social. C’est un enjeu éthique et enfin c’est un engagement fort du Président du Faso », a-t-il insisté.

Paul Kaba THIEBA a exhorté à l’implication et à l’engagement de tous pour une amélioration des conditions de vie des personnes vivant avec un handicap et l’effectivité de leur autonomisation sociale et économique.

Avant de clore son propos, il a rendu un hommage appuyé au président du Faso pour la vision qu’il accorde au développement du capital humain dans toutes ses composantes et qui se fonde «  sur le principe qu’aucun développement durable ne peut être envisageable lorsqu’une partie de notre société est en marge du processus ».

DCI/PM

Version imprimable