Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > CAMES : Reconnaissance aux autorités burkinabè

CAMES : Reconnaissance aux autorités burkinabè

jeudi 31 mai 2018

Le colloque international sur l’enseignement supérieur s’est tenu ce jour 31 mai 2018, à la salle des banquets de Ouaga 2000, à Ouagadougou, en marge de la 35ème session du Conseil des ministres de Conseil africain et Malgache de l’Enseignement supérieur (CAMES) et des activités entrant dans le cadre de ses 50 ans d’existence.

Les mots du secrétaire général du Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES),Pr Bertrand M’batchi, ont été, d’entrée, ceux de « hautes gratitudes » à l’endroit du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE ainsi qu’à l’endroit du premier ministre, son Excellence, Paul Kaba THIEBA et à l’ensemble de son gouvernement pour les efforts consentis pour la tenue effective des activités de cette organisation panafricaine, qu’est le CAMES à Ouagadougou au Burkina Faso.

A l’en croire, pour les défis à relever, une démarche synergique des pays membres de la structure s’avère nécessaire. « Pour cette usine de conception et d’action qui tourne 7 jours /7, où pour bon nombre d’acteurs, il est plus que jamais impérieux de faire une photographie de la marche de notre union en vue de s’accommoder aux exigences de la politique qualité des ministres en charge de l’enseignement supérieur de l’espace CAMES », foi du Pr M’batchi.

Embouchant la même trompette que son prédécesseur, le président du conseil des ministres du CAMES, par ailleurs ministre en charge de l’enseignement supérieur du Cameroun, le Pr Jacques FAMENDONGO, il a réitéré les amitiés du peuple camerounais et de son président, son Excellence, Paul Biya au peuple du pays des Hommes intègres, « pays tant aimé par tous et admiré de tous » pour certainement des valeurs reconnues en eux. Il a souhaité que le chef du gouvernement burkinabè transmette au Président du Faso, la reconnaissance du CAMES et de son conseil des ministres pour, surtout, sa disponibilité et sa sollicitude constantes.
Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA a traduit toute sa gratitude aux autorités du CAMES pour le choix de Ouagadougou pour abriter ces activités combien.

Il a aussi reconnu que depuis la création du CAMES, ses dirigeants n’ont cessé d’adapter les systèmes d’enseignement supérieur et de recherche, dans le but d’en faire des leviers efficaces de développement économique et social au profit des citoyens des pays membres de cette organisation. Rendant hommage aux pères fondateurs, le Premier ministre Burkinabè a souhaité que les participants prêtent beaucoup d’attention aux résultats des réflexions qui sortiront des travaux entrant dans le cadre des 50 ans du CAMES et de la 35ème session de son conseil des ministres.

DCI/PM

Version imprimable