Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Alain Juppé, Maire de Bordeaux, reçu en audience par Tertius Zongo

Alain Juppé, Maire de Bordeaux, reçu en audience par Tertius Zongo

jeudi 24 septembre 2009

Le Maire de Bordeaux, Alain Juppé a été reçu en audience par le Premier Ministre Tertius Zongo le 22 septembre 2009. Présent au Burkina dans le cadre des relations de coopération et d’amitié entre la ville de Bordeaux et celle de Ouagadougou, il a rendu une visite de courtoisie au chef du gouvernement avec qui il s’est entretenu sur des questions économiques, sur la coopération décentralisée.

A sa sortie d’audience, il a exprimé son souhait de voir l’axe Bordeaux Ouagadougou se renforcer. Nous avons une journée extraordinairement riche en contacts à la fois sur le plan économique avec la Chambre de Commerce et d’Industrie et celle de Bordeaux et sur le plan municipal également parce que nous avons signé un plan d’action pour les années 2009-2012.

Pour Alain Juppé, l’une des caractéristiques de la coopération décentralisée, c’est d’être sur le terrain. « Nous sommes allés sur le terrain pour voir ce qui se passait et j’ai eu l’occasion d’exprimer ma solidarité aux personnes victimes des inondations tragiques et qui sont aujourd’hui sans abris. Nous allons essayer de les aider avec d’autres collectivités françaises », a-t-il souligné. Il a en outre relevé qu’il a pu également visiter d’autres travaux financés par sa mairie et en cours de réalisation dans certains quartiers, notamment la construction de caniveaux pour éviter que ces drames ne se reproduisent plus.

« J’étais aussi très heureux de rencontrer le Premier ministre et je lui ai demandé de transmettre au Président du Faso mes respectueuses salutations. J’ai été très intéressé par ce que le Premier m’a dit sur la situation économique du Burkina, les conséquences de la crise internationale sur l’industrie cotonnière et sur d’autres activités. Je mesure l’énormité de la tâche qu’il y a à entreprendre ici et j’ai été frappé par la détermination de tous les responsables que j’ai rencontré ».

Alain Juppé a salué les relations d’amitié entre Bordeaux et Ouagadougou. « Bordeaux est un peu une ville africaine. Nous avons un long passé commun. Nous avons des communautés africaines importantes à Bordeaux. Je souhaite que nos universités soient très ouvertes aux étudiants africains en général et burkinabè en particulier. Je suis d’ailleurs accompagné par des universitaires bordelais qui ont pris contact avec leurs homologues de Ouagadougou pour développer davantage cette coopération dans des domaines très concrets », a-t-il ajouté.

Version imprimable