Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Energie solaire : L’entreprise indienne AVAADA veut investir au Burkina (...)

Energie solaire : L’entreprise indienne AVAADA veut investir au Burkina Faso

lundi 22 janvier 2018

L’entreprise indienne AVAADA compte investir dans l’énergie solaire au Burkina Faso. Le vice-président de cette société, Georges VINOO, accompagné de l’ex-ambassadeur du Sénégal en Inde, Mustapha DIOUF, l’a fait savoir au Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, au cours d’une audience où il a décliné les projets de cette entreprise dans le domaine de l’énergie solaire, le vendredi 19 janvier 2018. Cette offre a été favorablement accueillie par le Chef du Gouvernement.

D’ici six, sept ou huit mois tout au plus, une centrale solaire de 50 à 100 mégawatts sera construite au Burkina Faso.

Cette information a été donnée par le vice-président de l’entreprise indienne AVAADA, Georges VINOO, à l’issue d’une audience avec le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, le vendredi 19 janvier 2018.
Il a présenté, au Chef du Gouvernement, les offres de service de cette initiative qui sera financée sur fonds propre de l’entreprise en vue, a-t-il dit, de « fournir au pays de l’énergie à moindre coût ».

M. Georges VINOO a précisé que les responsables de cette société vont probablement revenir pour approfondir l’étude relative au projet et discuter avec les autorités concernées pour voir comment aller de l’avant sur cette proposition.

« Il y a des préalable à ce projet. Il faut d’abord signer un protocole d’accord avec le Gouvernement, puis faire les études techniques requises. C’est après que va intervenir la signature avec les autorités concernées relatif à un accord d’achat d’énergie. Après tout cela, le projet pourra être réalisé », a-t-il soutenu.
Une offre qui, à l’entendre, a été favorablement accueillie par Paul Kaba THIEBA.

DCI/PM

Version imprimable