Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Hommage national à Youssouf OUEDRAOGO : L’ancien Premier ministre élevé à la (...)

Hommage national à Youssouf OUEDRAOGO : L’ancien Premier ministre élevé à la dignité de la Grand-croix de l’Ordre national, à titre posthume

mercredi 6 décembre 2017

Arraché à l’affection des siens, le 17 novembre 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire, la dépouille mortelle de l’ancien Premier ministre, Youssouf OUEDRAOGO arrivée, le lundi 4 décembre 2017, dans la capitale burkinabè a été conduite dans l’enceinte du Premier ministère où un hommage national a été rendu à l’illustre disparu qui a consacré trois décennies de sa vie au développement de son pays et ce, en présence du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, du Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, des membres du Gouvernement, des présidents d’institutions, des acteurs du monde politique… 

 Décédé le 17 novembre 2017, l’ancien Premier ministre, Youssouf OUEDRAOGO a été élevé à la dignité de la Grand-croix de l’Ordre national, à titre posthume, lors de l’hommage nationale qui lui a été rendu, le lundi 4 décembre 2017, au sein du Premier ministère et qui a connu la présence du Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, du Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, des présidents d’institutions, des acteurs du monde politique… 

De l’avis du représentant de la famille, Robert OUEDRAOGO, la disparition de l’illustre disparu plonge à nouveau le « grand Yatenga » dans la douleur après les décès successifs du président de l’Assemblée nationale, Salifou DIALLO et de Bernard Lédéa OUEDRAOGO.

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, dans son discours d’hommage a indiqué que l’homme que tout le peuple burkinabè pleure, est un valeureux fils du pays qui s’est battu pour le développement de la mère-patrie.

C’est pourquoi, il a salué la mémoire d’un homme d’Etat et d’un serviteur du Faso, unanimement respecté, et dont le parcours remarquable restera un exemple pour les générations futures. 
« Tu es parti les armes à la main, en plein combat, le combat pour le développement de ton pays et de l’Afrique. Youssouf OUEDRAOGO fait incontestablement parti de ces burkinabè dont les noms resteront gravés à jamais dans l’histoire de notre pays », a-t-il expliqué.

Et le Chef du Gouvernement d’ajouter : « Saches que les sillons que tu as tracés ne disparaîtront jamais car les générations actuelles et futures poursuivront le dur labeur ; elles s’inspireront de ton exemple, de ta rigueur, de ton sens du devoir et de ton patriotisme ».

Selon lui, le Burkina Faso vient ainsi de perdre l’un de ses fils les plus méritants qui a servi l’Etat et la patrie avec abnégation, loyauté et constance durant toute sa vie.
Au nom du Gouvernement et de toute la Nation entière, Paul Kaba THIEBA a présenté ses condoléances à la famille du disparu qui a eu «  une carrière bien remplie et accompli une œuvre gigantesque ». 

Youssouf OUEDRAOGO a été inhumé, le mardi 5 décembre 2017, dans sa ville natale Tikaré, dans la province du Bam, région du Centre-nord, en présence de parents, d’amis et de plusieurs personnalités politiques.

DCI/PM

Version imprimable