Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Syndicats de l’Education : Un Comité mis en place pour examiner la (...)

Syndicats de l’Education : Un Comité mis en place pour examiner la plateforme revendicative

mercredi 15 novembre 2017

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a rencontré la Coordination nationale des syndicats de l’éducation, le mardi 14 novembre 2017, en vue d’échanger sur les préoccupations que rencontre le système éducatif. A l’issue des pourparlers, les deux parties ont convenu de mettre en place un Comité qui va se pencher sur la plateforme revendicative des syndicats.

Convaincu que les grèves à répétition dans le milieu éducatif aura un impact négatif sur l’année académique en cours, le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a échangé avec la Coordination nationale des syndicats sur ses préoccupations.
Après plus de deux heures de concertations, les deux parties se sont accordées sur la mise en place d’un Comité qui va se pencher sur la plateforme revendicative des syndicats.

Selon le Coordonnateur national des syndicats de l’éducation, Windyam ZONGO, le Chef du Gouvernement a fait la proposition d’un arrêté mettant en place un Comité dès le mercredi 15 novembre 2017 qui aura pour mission « d’examiner profondément » les préoccupations des syndicats de l’éducation notamment la plateforme revendicative.

Laquelle plateforme revendicative est constituée de quatre points à savoir l’adoption d’un statut valorisant le personnel de l’éducation et de la recherche, l’amélioration de l’accès à l’éducation, l’amélioration des conditions de travail pour une éducation de qualité et la valorisation de la fonction enseignante.

A son ais, faute de propositions concrètes de la part du Gouvernement, le préavis de grève qui est prévu du 27 au 30 novembre 2017 est maintenu.

« Le préavis est déjà lancé et par conséquent la grève est toujours d’actualité. C’est en fonction de l’évolution de la situation que la coordination pourra décider de la suite à donner. Sinon pour le moment nous n’avons pas eu de propositions concrètes, ce qui explique le maintien de la grève », a-t-il déclaré.

DCI/PM

Version imprimable