Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Difficultés au sein de l’Administration douanière : Le Gouvernement et le (...)

Difficultés au sein de l’Administration douanière : Le Gouvernement et le SYNATRAD trouvent un compromis

lundi 25 septembre 2017

Le Syndicat national des travailleurs de l’administration des douanes (SYNATRAD) a été reçu par le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, le jeudi 21 septembre 2017, en vue d’échanger sur les conditions de vie et de travail douaniers. A l’issue du conciliabule, un compromis a été trouvé entre le Gouvernement et le syndicat et rendez-vous a été pris pour une prochaine fois pour évacuer les sujets restés en suspens.

Plus de deux heures d’horloge. C’est le temps qu’ont duré les échanges entre le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA et le Syndicat national des travailleurs de l’administration des douanes (SYNATRAD), le jeudi 21 septembre 2017.
A l’issue des échanges, le Secrétaire général du SYNATRAD, l’inspecteur des douanes Mathias KADIOGO, a fait savoir que les discussions ont porté sur les conditions de vie et de travail des douaniers.

« Nous sommes aux frontières, nous sommes en contact avec le public, nous sommes en contact avec les opérateurs économiques. Il y a des difficultés majeures qui nous empêchent d’atteindre les objectifs qui nous sont assignés par le Gouvernement », a-t-il expliqué.

D’où, a-t-il mentionné, la raison des échanges en vue de trouver les solutions devant permettre d’améliorer non seulement les motivations financières mais aussi à outiller davantage les gabelous afin de leur permettre d’accomplir au mieux leurs missions.
Selon lui, la principale difficulté concerne les textes du statut dont a bénéficié le personnel des douanes depuis décembre 2015 et qui tardent à être appliqués.

« L’application de ces textes permettra aux douaniers non seulement d’être à l’aise dans leur travail mais d’être aussi équipé et outillés tant en matière d’habillement qu’en matière de moyens roulants, de dotation en carburant et d’équipements de bureau notamment les ordinateurs et les consommables informatiques », a-t-il ajouté.
A son avis, les échanges qui ont été « suffisamment fructueux » ont permis au SYNATRAD de trouver un compromis avec le Gouvernement sur certains points, d’où ses remerciements à l’Exécutif.

Par ailleurs, il a fait savoir que rendez-vous a été pris pour une prochaine fois pour évacuer les sujets restés en suspens notamment les textes entrant dans le cadre de l’application du statut et les autres textes.

« Nous sommes loin d’espérer ou d’avoir ce que nous attendons. Contrairement à ce qu’une certaine opinion pense nous sommes les moins équipés. Si nous obtenons par exemple l’adoption du texte portant régime indiciaire cela pourra nous permettre d’avancer avec d’autres textes », a soutenu M. KADIOGO.

DCI/PM

Version imprimable