Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Revue annuelle 2017 du PNDES : La Troïka remet son aide-mémoire au Premier (...)

Revue annuelle 2017 du PNDES : La Troïka remet son aide-mémoire au Premier ministre

vendredi 15 septembre 2017

La Troïka des Partenaires techniques et financiers (PTF) à savoir l’Union européenne (UE), le Système des Nations unies (SNU) et la France a remis au Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, son aide-mémoire sur la revue annuelle 2017 du Plan national de développement économique et social (PNDES), le vendredi 15 septembre 2017. Les PTF on affirmé être satisfaits de la vision du PNDES et de la façon dont le Gouvernement le met en œuvre.

« Nous sommes satisfaits de la vision du PNDES et de la façon dont il est mis en œuvre », a affirmé le représentant de la Troïka des Partenaires techniques et financiers (PTF), par ailleurs Chef de Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, l’ambassadeur Jean LAMY, à l’occasion de la remise au Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, de l’aide-mémoire sur la revue annuelle 2017 du PNDES.
Bien qu’il ait reconnu que « nous sommes au début de la mise en œuvre de tout ce qui a été annoncé ou a été décidé lors de la conférence des partenaires pour le financement du PNDES », l’ambassadeur Jean LAMY a estimé que le Gouvernement fait ce qu’il faut pour opérationnaliser le nouveau référentiel de développement, au regard de sa détermination à mettre en œuvre les différents projets qui ont été identifiés.

« Dans le cycle des appuis des Partenaires techniques et financiers, il y a parfois des moments où le calendrier n’est pas toujours respecté. Il s’agit d’identifier très précisément dans les cycles de projets comment on peut accélérer les choses en s’alignant sur les politiques et en regardant les modalités de financement », a-t-il souligné.

A son avis, l’aide-mémoire de la Troïka a été un prétexte pour passer en revue un certain nombre de sujets pour accompagner au plus près et plus vite les actions et les priorités du Gouvernement pour la mise en œuvre du PNDES.
« Le Premier ministre a bien voulu échangé avec nous sur le travail qui est fait par le Gouvernement pour que nos appuis soient les plus précis possible. C’est un échange sur la meilleure façon de procéder pour aller plus vite, pour s’ajuster au mieux aux demandes du Gouvernement, par exemple, dans le domaine de la politique sanitaire, éducative, de l’investissement mais aussi dans la préparation du budget 2018 actuellement en préparation », a-t-il précisé.

DCI/PM

Version imprimable