Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Second Compact : Le Premier ministre reçoit l’équipe américaine du (...)

Second Compact : Le Premier ministre reçoit l’équipe américaine du MCC

mercredi 6 septembre 2017

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a accordé une audience à l’équipe américaine du Millenium challenge corporation (MCC), accompagnée de l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso, Andrew YOUNG, dans l’après-midi du jeudi 31 août 2017. Les échanges ont porté sur la fin de la première phase ainsi que les autres étapes de la formulation du second Compact du Millenium challenge account (MCA).

Le processus de formulation du second Compact du Millenium challenge account (MCA) est à la fin sa première phase. Une phase marquée par le diagnostic des contraintes à l’investissement privé et à la croissance économique.
C’est l’une des informations que l’on peut retenir des échanges entre le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, et l’équipe américaine du Millenium challenge corporation (MCC), accompagnée de l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso, Andrew YOUNG.

A l’issue de l’audience, le diplomate américain a confié, à la presse, le plein engagement du Chef de l’Exécutif burkinabè pour le succès de ce second Compact.
En plus, il a mentionné qu’il y a « partenariat formidable » entre experts Burkinabè et Américains qui travaillent tous à conduire à bon port ce processus et ce, pour « le bonheur de tous les Burkinabè »
Pour ce qui concerne les premiers investissements du second Compact, Andrew YOUNG, a soutenu, sans ambages, que cette étape va prendre beaucoup de temps, et cela au souci du respect des engagements pris conformément à l’approche du MCC.
« Cela va prendre des années de formation, de sélection, pour que nous puissions être sûrs que nous agissons dans le bon sens et la bonne manière pour lever les contraintes qui touchent le développement du Burkina Faso et comment les lever pour meilleur avenir des populations », a-t-il expliqué.

A son avis, les prochaines étapes de la formulation du second Compact vont permettre d’établir un diagnostic des secteurs d’intervention retenus (décembre-janvier prochain), d’identifier les projets structurants à financer (août 2018), de procéder aux analyses de faisabilité et aux études d’impacts environnementaux (avril 2019).
Les dates du début effectif des travaux ainsi que l’enveloppe financière et le chronogramme de mise en œuvre seront connus à l’issue de ce processus.

DCI/PM

Version imprimable