Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > SONABHY : Un nouveau dépôt d’hydrocarbures inauguré à Péni

SONABHY : Un nouveau dépôt d’hydrocarbures inauguré à Péni

vendredi 4 août 2017

Présidée par le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, l’inauguration du dépôt d’hydrocarbures de la Société nationale burkinabè d’hydrocarbure (SONABHY), le samedi 29 juillet 2017, à Péni, une localité située dans la province du Houët, dans la Région des hauts-Bassins a connu la présence effective du Premier ministre, Paul Kaba THIEBA. Avec ce dépôt, la nationale burkinabè d’hydrocarbures vient de poser les premiers jalons en matière d’approvisionnement en gaz butane.

La date du samedi 29 juillet 2017 restera à jamais gravée dans les annales de la Société nationale burkinabè d’hydrocarbure (SONABHY).
En effet, ce jour symbolise l’inauguration du dépôt d’hydrocarbures de Péni, une localité située dans la province du Houët, dans la Région des hauts-Bassins.
Le dépôt d’hydrocarbures de Péni a coûté la bagatelle de 19 milliards de F CFA sur fonds propre de la SONABHY en vue de garantir à notre pays une sécurité énergétique suffisante.

Le site comprend une installation de réception de camions-citernes pour l’approvisionnement du dépôt, constitué d’un pont bascule moderne, d’un poste de déchargement de camions, d’une sphère de 2 100 tonnes et d’un centre emplisseur automatisé de bouteilles de gaz de 250 tonne par jour.
Il comprend également un important réseau de tuyauterie de gaz, un dispositif de lutte contre l’incendie avec un réservoir de 5 500 m3 d’eau, de 3 motopompes et des équipements d’intervention.

L’infrastructure a une superficie de 30 hectares à laquelle il faut ajouter deux kilomètres de route bitumée reliant le site à l’axe Bobo-Dioulasso-Banfora.
Le dépôt d’hydrocarbures de Péni va augmenter la capacité de stockage de la SONABHY de 200 tonnes à 2 100 tonnes et la cadence de chargement de 33 tonnes à 250 tonnes par jour.

Selon le Directeur général de la SONABHY, Hilaire KABORE, construction d’infrastructures de stockage pour garantir au pays une sécurité énergétique suffisante est une des missions de la nationale d’hydrocarbure.
A son avis, l’inauguration du dépôt d’hydrocarbures de Péni est le début de réponse durable au problème de disponibilité suffisante de gaz butane.

Il a poursuivi en affirmant que la construction de ce dépôt et le point de départ d’un plan d’investissement portant sur le renforcement des capacités de stockage, avec pour objectif 60 jours d’autonomie intérieure, la modernisation des installations.

Le dépôt de Péni est en phase avec PNDES

Quant au ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Stéphane SANOU, il a soutenu que la construction du dépôt de Péni est en phase avec le volet énergétique du Plan national de développement économique et social (PNDES) qui prévoit le renforcement de la capacité de stockage du pays, à travers l’augmentation des capacités des sites de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou, l’extension des sites de dépôt de produits pétroliers et le renforcement des capacités de stockage des pays côtiers.

Par ailleurs, Stéphane SANOU, a invité la SONABHY à créer les conditions pour améliorer la consommation du gaz, afin de faire baisser substantiellement la consommation du bois et du charbon et préserver ainsi l’environnement.
Etant donné que le dépôt de Péni requiert des précautions spécifiques, il a exhorté les exploitants et les populations « à l’’observation stricte des dispositions qui seront prescrites pour la sécurité du site ».
Le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, a exprimé sa satisfaction de voir la concrétisation d’un projet vieux de 17 ans avec cette infrastructure qui vient renforcer les capacités de la SONABHY. 
« L’inauguration aujourd’hui du dépôt d’hydrocarbures de Péni est non seulement une grande fierté pour le Burkina Faso de façon générale, mais également une victoire pour assurer la sécurité énergétique de notre pays », a confié le chef de l’Etat. 
A entendre le Président du Faso, cette déconcentration des installations de la nationale des hydrocarbures est une politique de rapprochement de l’ensemble de ses dispositifs énergétiques aux populations.

« Le dépôt d’hydrocarbures de Péni est un maillon dans la consolidation des infrastructures de la SONABHY sur le territoire national. Je pense que c’est son rôle et on ne peut que saluer cette action. Bientôt, nous devons mettre en place la seconde partie qui concerne les produits liquides. On ne peut que souhaiter que l’Etat continue de soutenir la SONABHY, que l’Etat continue de poursuivre son désengagement en termes d’endettement auprès de la SONABHY pour permettre à cette société de faire des réalisations », a-t-il mentionné.
 
Le chef de l’Etat en a profité pour interpeller certains conducteurs de taxis sur l’utilisation du gaz butane comme carburant.

« Cette pratique pose surtout des problèmes de sécurité. Tant que ce n’est pas un mécanisme qui est vraiment monté avec la technologie qu’il faut, il est évident qu’il y a des risques, et sur la vie des chauffeurs qui conduisent ces véhicules, et sur la vie de leurs passagers. C’est pourquoi, des décisions ont été prises pour mettre ces véhicules hors circulation pour éviter d’éventuels cas d’accidents », a-t-il expliqué. 
Il a par ailleurs souligné la nécessité de trouver les moyens d’aider les taximen à se rééquiper de façon normale pour que les taxis de nos villes soient de bonne qualité.
« Nous allons nous atteler à cette réflexion afin de pouvoir renouveler ce parc de taxis qui est vraiment obsolète », a-t-il indiqué.

DCI/PM

Version imprimable