Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Le coordonnateur du système des Nations unies au Burkina Faso reçu par le (...)

Le coordonnateur du système des Nations unies au Burkina Faso reçu par le Premier Ministre

mardi 22 septembre 2009

Le Premier ministre Tertius Zongo a reçu en fin de matinée du mercredi 16 septembre 2009, le coordonnateur du Système des Nations unies au Burkina Faso, M Babacar Cissé. Les échanges entre les deux personnalités ont surtout porté sur la situation de que vit le Burkina Faso suite aux inondations du 1er septembre 2009.

En effet, selon le coordonnateur du système des Nations unies au Burkina Faso M Babacar Cissé, avec le Premier ministre Tertius Zongo, il a été surtout question de faire le point de l’intervention du du système onusien dans la gestion de cette catastrophe qu’a connue le Burkina Faso le 1er septembre 2009.

Aussi, il a été fait cas lors des échanges des défis, contraintes et de ce qui est envisageable dans les prochains jours pour la prise en charge des sinistrés. Déjà, dès le lendemain de la catastrophe, tous les acteurs humanitaires au Burkina Faso ont été mobilisés. « Nous avons également demandé à toutes les agences présentes dans le pays de faire le point sur le stock de vivres et les moyens matériels dont ils disposent, afin de pouvoir les déployer immédiatement pour faire face aux besoins des populations et la réponse à été immédiate » a déclaré M Cissé à sa sortie d’audience.

Aussi, dans le même temps, les Nations unies ont dépêché, depuis Genève, Londres et Oslo, une équipe pour aider à la coordination des efforts du gouvernement. Par ailleurs, cette organisation a fait une proposition de projet pour l’aide à la reconstruction de logements en faveur des sinistrés d’un montant d’environ 18 millions de dollars.

Version imprimable