Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Lutte contre l’insécurité : 1 179 nouveaux policiers pour répondre aux (...)

Lutte contre l’insécurité : 1 179 nouveaux policiers pour répondre aux nouveaux défis sécuritaires

vendredi 21 juillet 2017

Après deux années ponctuées de formations physique, psychologique et intellectuelle, 1 179 nouveaux policiers sont aptes à servir la Nation. La sortie de la 46e promotion des élèves policiers le jeudi 20 juillet 2017 et dont ils sont issus a pour nom de baptême « Dévouement pour la Nation » et pour parrain le Haut-représentant du Président du Faso, Chérif SY. Cette sortie de promotion présidée par le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA était placée sur le thème : « La formation du policier face aux nouveaux défis sécuritaires ».

1 179 nouveaux policiers dont 1 153 Assistants de Police nationale et 26 de la Police municipale (1 inspecteur, 2 contrôleurs, 20 assistants et 3 agents) sont désormais aptes à servir la Nation.
La sortie de la 46e promotion dont ils sont issus a eu lieu le jeudi 20 juillet 2017 et avait pour thème : « La formation du policier face aux nouveaux défis sécuritaires ».
Cette promotion a pour nom de baptême « Dévouement pour la Nation » et pour parrain le Haut-représentant du Président du Faso, Chérif SY.
Selon le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, tous les efforts que le Gouvernement consent aujourd’hui à travers le recrutement de policiers rentrent dans une politique cohérente, dans une vision globale de la société.

« Outre les jeunes policiers que nous venons d’accueillir, le Gouvernement s’est également engager à recruter plus de 2 500 policiers en plus de la cohorte normale de plus de 700 qui devrait avoir lieu avant la fin de l’année 2017. C’est un engagement fort qu’il faut saluer car cela traduit les priorités gouvernementales. Nous ne ménagerons aucun effort pour assurer la sécurité des Burkinabè », a-t-il expliqué.
Après avoir félicité les « néo flics », il les a encouragé à poursuivre, dans leur carrière qui est exigeante et difficile, leur dévouement à la cause de l’Etat, à la sécurité nationale, à la défense de la Patrie en ces temps aussi troublés par les fléaux de l’incivisme et le terrorisme.

Le parrain de la 46e sortie de promotion des élèves policiers en la personne de Chérif SY, a soutenu que le choix du thème qui porte sur « La formation du policier face aux nouveaux défis sécuritaires » est judicieux surtout aux moments où l’institution policière est appelée est interpellée sur tous les fronts pour garantir à tous la sécurité et où elle vient de traverser « la douloureuse épreuve de la lutte contre le terrorisme ».
A l’entendre, la Police constitue une institution importante dans la construction d’un Burkina Faso paisible et stable dans lequel se vivent et se valorisent le respect des lois, des droits individuels et libertés publiques.
« La Police nationale joue un rôle très important dans la protection des personnes et des biens dans le cadre d’un état de droit », a-t-il mentionné.
Son souhait le plus ardent est d’avoir une Police plus dynamique, plus proactive, plus ouverte et plus proche de l’ensemble des populations Burkinabè.
A ses filleuls, il a fait savoir que le policier doit être, en toutes circonstances, irréprochable et toujours exercer sa mission avec qualité, c’est-à-dire « au-delà des obligations professionnelles et légales qui s’impose à lui, dans le respect absolu de la personne et des institutions démocratiques ».

Ses conseils à leur endroit se résument à la discipline, à l’honneur et à la haute idée qu’ils doivent avoir de leur profession.
Quant au délégué de la promotion, Tampou Paul TIENDREBEOGO, il a signalé que dans le contexte actuel marqué par une crise des valeurs ayant favorisée les actes d’incivisme, le grand banditisme et le terrorisme, l’agent de sécurité joue un rôle plus que jamais primordial.

En cela, la promotion s’est engagée à servir la Nation avec dévouement, loyauté et professionnalisme tout en promettant de remporter des victoires contre l’incivisme, le grand banditisme et le terrorisme en un mot contre l’insécurité, sous toutes ses formes.
Il a soumis quelques doléances, à l’endroit du ministre de la Sécurité intérieure, Simon COMPAORE.

Il s’agit de la dotation des promotions à venir, en plus de l’uniforme, d’un paquetage complet, de la transformation des écoles de police en Etablissement public de l’Etat (EPE), la construction d’un site annexe de l’Ecole nationale de police, une visite par an du ministre à l’Ecole nationale de police pour s’imprégner des conditions de vie et d’études des élèves policiers.

DCI/PM

Version imprimable