Accueil thématique

Dossiers


Recherche personnalisée


Vidéos
PNDES : Ouagadougou veut convaincre pour financer son développement



Abonnez-vous!
La lettre d'information du Gouvernement


Sites Publics

 Présidence du Faso
 Assemblée nationale
 LegiBurkina
 Archives du site du Premier Ministère
Accueil > À la une > Acutalités > Premier Ministère > Fonds monétaire international : Le nouvel Administrateur du #Burkina Faso (...)

Fonds monétaire international : Le nouvel Administrateur du #Burkina Faso reçu par le Premier ministre

jeudi 15 juin 2017

Le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA - PKT, a accordé une audience au nouvel Administrateur du Burkina Faso auprès du Fonds monétaire international (#FMI), Daouda SEMBENE, le mercredi 7 juin 2017. Elu en novembre 2016 à ce poste, il est allé recueillir les orientations du Chef du gouvernement en vue de l’aider à bien mener à bien sa mission mais également discuter de l’état de la coopération entre le « Pays des Hommes intègres » et l’institution de Bretton Woods.


Le nouvel Administrateur du Burkina Faso auprès du Fonds monétaire international (FMI) se nomme Daouda SEMBENE. Il a été élu en novembre 2016 à ce poste. Il était de bon ton qu’il vienne rencontrer les autorités burkinabè pour recueillir leurs orientations afin de mener à bien sa mission.
C’est cet objectif qui a guidé les pas de Daouda SEMBENE à la Primature, le mercredi 7 juin 2017.
Le nouvel Administrateur du Burkina Faso auprès du FMI a profité de l’occasion pour discuter de l’état de la coopération entre le Burkina Faso et l’institution de Bretton Woods.
Sur ce sujet, il a laissé entendre que la coopération entre le Burkina Faso et le FMI « se porte très bien ».
«  La coopération entre le Burkina Faso et le FMI est au beau fixe. Le Burkina Faso est en train de mettre en œuvre un programme économique et financier appuyé par le FMI dans le cadre de la facilité élargi de crédits », a-t-il expliqué.
Selon lui, ledit programme est en voie d’être bien exécuté en ce sens que les autorités mettent en œuvre de « fortes réformes économiques et financières » devant aboutir à la finalisation des discussions qui vont mener vers la conclusion de la dernière revue.
« Le Conseil d’administration du FMI a reconnu les efforts de réformes que les autorités sont en train de mettre en œuvre. Il convient également de féliciter les autorités pour la relance économique qui a commencé à se faire sentir depuis 2016 et qui a été estimé à presque 6% l’année dernière. C’est une excellente performance qui prouve que les autorités sont en train de mettre en œuvre des réformes politique et économique extrêmement fructueuses », a-t-il expliqué.
DCI/PM

Version imprimable